Igus, une démarche industrielle responsable

Lundi 9 mars 2020

Afin de soutenir l'économie circulaire des plastiques, la société Igus vient d'investir 4,7 millions d'euros dans une entreprise qui veut mettre en service la première installation Cat-HTR, capable de transformer des déchets plastiques en pétrole en vingt minutes.

Tous les ans, huit millions de tonnes de plastique finissent dans les océans et la valeur de ces ressources perdues est estimée à 80 milliards de dollars. « Le recyclage chimique offre des solutions nouvelles », explique Frank Blase, Pdg du groupe Igus qui ajoute : « en milieu d'année dernière, un article dans le quotidien allemand Faz a attiré mon attention sur la technologie à réacteur catalytique hydrothermal et j'ai contacté le professeur Thomas Maschmeyer, un inventeur allemand basé à Sydney. »

Sept mois plus tard, après des recherches poussées, Igus investit 4,7 millions d'euros dans la société Mura Technology et par ce biais dans la construction de la première installation Cat-HTR, abréviation de l'anglais Catalytic Hydrothermal Reactor.

Cette technologie brevetée a été mise au point en 2007 et a été testée pendant plus de dix ans dans une installation pilote en Australie. Elle permet de convertir les déchets plastiques classiquement non-recyclables en pétrole en vingt minutes au terme d'une opération qui utilise moins de ressources que l'extraction de pétroles fossiles.

La séparation de chaînes polymères et la construction des nouvelles liaisons entre les molécules ne nécessitent que de l'eau, des températures élevées et de la pression. Une seule installation peut traiter 20 000 tonnes de plastique par an et réduire ainsi les rejets de CO2.

La toute première usine Cat-HTR commerciale est actuellement en cours de planification à Teesside, en Grande-Bretagne, la construction devant débuter cette année. Il est prévu que l'installation compte quatre réacteurs Cat-HTR afin qu'elle soit en mesure de traiter plus de 80 000 tonnes de déchets plastiques par an.