ABB rachète B&R pour son expertise en automatisation

La nouvelle est tombée le 4 avril dernier, jour de l’ouverture du salon Industrie 2017 qui se tenait à Lyon : la société ABB, géant mondial des équipements électriques et des robots, s’offre l’autrichien B&R Automation. En dépit des interrogations qu’une telle opération suscite, le mariage s’annonce prometteur.

 

Les fusions et les acquisitions sont l’une des expressions de la bonne marche d’un secteur d’activité. En effet, les entreprises n’engagent que rarement une politique de croissance externe lorsque le marché est en phase de contraction. L’acquisition du spécialiste autrichien de l’automatisation, Bernecker Rainer Industrie-Elektronik – B&R pour les intimes – par ABB démontre que la quatrième révolution industrielle est encore lourde de promesses et de lendemains qui chantent.

Entreprise à la fois suisse – pour son siège social – et suédoise de par ses origines, ABB qui emploie plus de 132 000 personnes dans le monde, est l’un des principaux acteurs des marchés de la robotique industrielle, du contrôle de mouvement, des équipements et des réseaux électriques. Son catalogue de produits est aussi riche de plusieurs familles d’automates industriels et d’interfaces homme-machine que complètent différents logiciels permettant de prototyper, de développer et d’administrer des systèmes de contrôle-commande. Cette entreprise s’appuie sur 125 années d’évolution, qui lui permettent d’aborder sereinement tant la digitalisation de l’industrie que la transition énergétique.

Fondé en 1979 par Erwin Bernecker et Josef Rainera, B&R pour sa part, emploie environ 3 000 personnes, dont un tiers d’ingénieurs en R&D comme dans les applications. L’entreprise qui est présente dans 70 pays, a réalisé un chiffre d’affaires de plus de 600 millions de dollars sur un marché de l’automatisation des machines et des usines estimé à 20 milliards de dollars à l’échelle mondiale. L’entreprise dispose d’une base de clientèle en constante évolution, constituée de plus de 4 000 fabricants de machines.

« B&R est un véritable joyau dans le monde de l’automatisation et cette association est une opportunité unique. Cette transaction représente un véritable tournant pour ABB car B&R contribuera à combler les lacunes historiques de notre portefeuille. Cette alliance permettra de nous inscrire comme le seul fournisseur de solutions d’automatisation industrielle offrant aux clients une gamme matérielle et logicielle complète dans les domaines de la mesure, du contrôle, de la commande, de la robotique, de la digitalisation et de l’électrification », a déclaré Ulrich Spiesshofer, le CEO d’ABB.

Avec cette ecquisition, ABB étendra son offre dans le domaine de l’automatisation industrielle en intégrant les produits de B&R comme les automates programmables, les pc industriels et les servomoteurs...

« Cette association offre de fantastiques opportunités pour B&R, ses clients et ses employés. Nous sommes convaincus qu’ABB constitue la meilleure plateforme pour le prochain chapitre de l’histoire de notre évolution. Le rayonnement international, l’offre et le portefeuille d’ABB, complémentaire avec le nôtre, nous permettront d’accélérer le rythme, tant en termes d’innovation que de croissance », a déclaré Josef Rainer, co-fondateur de B&R tandis que Erwin Bernecker, autre cofondateur de l’entreprise autrichienne a précisé : « c’est un signal fort car nos activités à Eggelsberg deviendront la plateforme internationale d’ABB pour l’automatisation des machines et des usines. Le plus important pour moi, est que les deux entreprises et leurs collaborateurs soient en totale harmonie et que notre siège joue un rôle clé. »

De vraies complémentarités

Avec cette acquisition, ABB étendra son offre dans le domaine de l’automatisation industrielle en intégrant les produits de B&R comme les automates programmables (PLC), les PC industriels et les servomoteurs, le tout encore enrichi par sa suite de solutions intégrées et de logiciels. L’association des deux sociétés aboutira donc à une offre complète réunissant le savoir-faire de B&R dans l’automatisation des machines et des usines avec l’offre d’ABB dans les domaines de la robotique, de l’automatisation des industries de process, de la digitalisation de l’appareil de production et de l’électrification. Les deux entreprises ont en outre, des clientèles complémentaires. ABB est l’un des grands fournisseurs de solutions pour l’industrie, le transport, les infrastructures et les utilités. Pour sa part, B&R est un fournisseur renommé dans la plasturgie, le conditionnement ou encore, l’agroalimentaire.

À la conclusion de la transaction, la société B&R sera intégrée à la division Industrial Automation d’ABB et formera une nouvelle unité d’activité (business unit) appelée Machine & Factory Automation qui sera dirigée par l’actuel directeur général de B&R, Hans Wimmer. Les deux co-fondateurs, Erwin Bernecker et Josef Rainer, officieront en qualité de conseillers lors de la phase d’intégration pour garantir la continuité. L’intégration sera fondée sur le principe du meilleur des deux mondes, ABB associant progressivement ses propres activités dans les domaines de l’automatisation et des servomoteurs à l’offre de la nouvelle business unit. ABB affirme vouloir faire croître B&R en tablant sur un chiffre d’affaires à moyen terme dépassant 1 milliard de dollars, à comparer avec les 600 millions de dollars atteint l’heure actuelle. ABB s’engage aussi à investir dans l’expansion des activités de B&R et à exploiter le succès de son business model et de sa marque. A ce titre, le siège de B&R, installé à Eggelsberg en Autriche, deviendra la plateforme internationale d’ABB pour l’automatisation des machines et des usines.