ASP met les robots sous haute protection

Basée à Eulmont, dans l’agglomération de Nancy, la société ASP est spécialisée dans la conception de housses de protection pour les robots. Son positionnement technique et ciblé, lui permet de répondre aux attentes de nombreux secteurs industriels où les conditions de travail mettent les équipements fragiles à rude épreuve.


Véritable pionnière dans son activité, la PME nancéenne ASP a mis au point dès la fin des années quatre-vingts, une protection technique des robots de fonderie créée à partir d’une housse amovible en textile qui va progressivement remplacer les carénages en acier ou les films plastiques maintenus avec du ruban adhésif. Cette innovation a rapidement séduit le groupe PSA qui va adopter les housses ASP pour ses lignes robotisées dans ses ateliers de forge, de fonderie ou encore, de peinture.

Principalement orientée vers l’industrie automobile et ses sous-traitants, la production d’ASP a trouvé depuis, de nombreux débouchés dans l’agroalimentaire, l’aéronautique, la chimie ou encore la filière bois.

En effet, quel que soit l’environnement où intervient un robot – soudage, sablage, grenaillage, peinture, projection de mastics, manutention en fonderie, usinage – les housses de protection ASP se comportent comme de véritables vêtements de travail afin de protéger durablement les robots dans tous leurs mouvements et tous leurs déplacement. Les housses évitent notamment les coûteuses opérations de maintenance sur les robots, et partant, garantissent un haut niveau de disponibilité.

Le savoir-faire de l’entreprise réside simultanément, dans le choix des matières résistantes aux agressions des environnements industriels et dans un habillement sur mesure qui prend en compte la gestuelle et les spécificités liées aux processus visés. A toutes les étapes, la fabrication respecte la norme ISO 9001-2008 et des procédures rigoureuses de contrôle des matières premières et de suivi de la production.

Des moyens de production à la hauteur

Pour la confection de ses housses, ASP s’est dotée des meilleurs moyens de production compatibles avec ses postes de CAO. Elle s’est ainsi équipée de piqueuses en zig-zag ou à double entraînement, de surjeteuses à 4 fils et d’une table de coupe numérisée d’une longueur de 7 mètres.

Cet équipement de haute couture mobilisé au service de la robotique industrielle, est complété par des machines spéciales pour la ASP MET lES rOBOTS sous haute protection coupe des fourreaux, la pose de boutonpression, l’assemblage par agrafage ou par soudage à ultrason et de machines permettant d’étanchéifier les coutures par bandes…

Mieux que le IE sur mesure, IA modularité

ASP a conçu la première housse de pince à souder modulaire « monobloc », CMC (de l’anglais, Clever Modular Concept). Particulièrement facile à installer, à démonter et à recomposer grâce à sa modularité, la housse CMC est réalisée en Cardel et en Texalis, de nouvelles matières plus épaisses, plus résistantes, plus souples, sans halogène, sans silicone, indéchirables et isolantes.

Le concept CMC repose sur un assemblage de plusieurs panneaux textiles spécifiques et différents systèmes de fermeture-fixation qui permettent à la housse d’être ajustable à tous les types de pince. L’ensemble se monte et se démonte très rapidement, sans recourir à un outillage particulier afin de gagner du temps lors des opérations de maintenance. Fabriquée avec une seule couture, cette housse offre une meilleure résistance globale aux projections de soudure.

« A la différence du sur-mesure, la modularité permet au client de jouer sur les associations de panneaux pour dimensionner la housse en fonction de ses besoins », commente Philippe Petit, président d’ASP qui précise : « la housse étant élaborée avec un nombre réduit de composants, le client ne gère qu’un stock de pièces limité ».