Avec Eleone, Adequaly automatise le contrôle dimensionnel

La solution Eleone participe à l’implantation de l’Internet des objet dans l’industrie et au développement de l’usine du futur. En effet, ce système mécatronique permet de mesurer simultanément des dizaines de points par le biais de palpeurs intelligents, afin de vérifier de manière systématique, la conformité géométrique d’un produit.


La productivité c’est faire plus et mieux avec moins. Or, la métrologie participe à cet effort en réduisant notablement le gaspillage de matière lié à la fabrication de pièces défectueuses. Pourtant : plus on augmente la fréquence des contrôles et le nombre de points de mesure à toutes les étapes de la production, plus on améliore la qualité ainsi que la rentabilité en réduisant les rebus.

Du côté des moyens de mesure, il existe bien évidemment les procédures manuelles ou à l’inverse, les opérations entièrement automatisées. Dans le premier cas, le coût d’investissement est faible mais les coûts de fonctionnement sont exorbitants, surtout en début de projet. Dans le cas de la mesure automatisé, le coût d’investissement est évidemment élevé. C’est ce qui explique qu’une telle solution n’est retenue que lorsque le contrôle individuel de chaque pièce est obligatoire pendant toute la durée de la production.

Lorsqu’un nouveau type de pièces entre en production, les clients imposent souvent d’effectuer des contrôles systématiques réalisés manuellement à l’aide de comparateurs volants et de gabarits de mesure. Les comparateurs sont insérés dans des canons de jauges pour entrer en contact avec les points de la pièce à mesurer. Ces opérations prennent beaucoup de temps et occasionnent des disparités de mesure suivant les opérateurs et les moments de la journée. En outre, les informations sont parfois consignées à la main, ce qui nuit à la traçabilité.

Dans un tel cas, le temps consacré à la mesure oscille entre cinq et quinze secondes par point. L’opérateur qui va par exemple, contrôler une dizaine de points sur chaque pièce, va donc y consacrer entre une et deux minutes en moyenne. De surcroit, il s’agit d’une tâche souvent pénible pour les opérateurs en raison de son caractère répétitif ; sans parler des erreurs de saisie des valeurs mesurées. A contrario, un banc de mesure automatisé va contrôler chaque pièce en à peine quelques secondes et ce, même en comptant le temps de mise en situation.

L’idée du système Eleone vient du fabricant de gabarits de contrôle dimensionnel, Actimesure qui a choisi de faire bénéficier ses confrères de cette innovation. A cette fin, Adequaly a été créée afin de produire et de commercialiser Eleone auprès de différents intégrateurs en toute déontologie. Une holding appelée Audelys qui porte une démarche de responsabilité sociétale des entreprises (RSE) labellisée, regroupe les trois sociétés: Actimesure, Adequaly et Aptyma qui partagent les mêmes locaux à Parçay Meslay en Indre et Loire, avec un effectif total de 26 personnes pour un chiffre d’affaire dépassant les deux millions d’euros.

La mesure systématique « clés en main » et en kit

Avec Eleone, Adequaly propose aux fabricants de pièces industrielles, une solution leur permettant d’automatiser temporairement leurs gabarits de contrôle dimensionnel. Eleone est un système mécatronique qui permet de mesurer simultanément des dizaines de points par le biais de palpeurs intelligents, afin de vérifier la conformité géométrique d’un produit. L’installation et le paramétrage du système ne prend dans la plupart des cas, que quelques minutes.

La solution se compose d’un logiciel fonctionnant sous Windows et de palpeurs dont la tige motorisée se déplace jusqu’à toucher le point de la pièce à mesurer. Les palpeurs sont fixés sur des canons et reliés à l’ordinateur via une banale connexion USB. Chaque palpeur est un dispositif autonome qui intègre un microcontrôleur chargé de délivrer des données à l’outil de gestion de la production et d’amélioration de la qualité de la ligne de fabrication voire, de les remonter via Internet vers une application analytique de type Big Data.

D’un point de vue pratique, le système Eleone connaît trois déclinaisons. La solution Status permet à un intégrateur spécialisé dans la fabrication de gabarits de contrôle dimensionnel, de réaliser un banc automatisé sur mesure pour répondre au besoin de contrôles fréquents d’une ou plusieurs pièces durant leur cycle de vie. Cette solution permet d’ajouter des opérations complémentaires comme le guidage et la détection du bridage de la pièce, la pose ou la lecture de marques optiques (QR-code, code-barres, etc.), l’avertissement visuel ou sonore lors de la détection de certains défauts, etc.

Seconde solution, Eleone Mobilo prend la forme d’une servante d’atelier intégrant un écran tactile, deux tiroirs – l’un contenant 40 palpeurs, l’autre les câbles USB correspondants – et d’un concentrateur (hub) pour réaliser les branchements. Cet équipement est principalement destiné à s’insérer dans la chaîne de contrôle dimensionnel pendant les phases de présérie pour accompagner la montée en charge d’une ligne de production sur des périodes allant de quelques semaines à plusieurs mois.

Dernière offre disponible actuellement, Eleone R&R qui prend la forme d’une valise contenant 20 palpeurs et un concentrateur USB. Cette solution flexible et mobile, s’utilise habituellement avec l’un ou l’autre des PC portables de l’équipe qualité moyennant le branchement d’un dongle sur l’un des ports USB. Par ailleurs, ce produit est conçu afin que la valise puisse voyager en cabine dans les avions, ce qui facilite les interventions sur sites.

« Il y avait un manque à combler pour faire rentrer le contrôle dimensionnel effectué au sein de l’atelier de production dans le 21e siècle, c’est pour cela que nous avons créé Eleone, » explique David Heulot, directeur d’Adequaly qui précise : « grâce à cette solution, les industriels sont maintenant à même de contrôler 100 % des pièces fabriquées sans exploser leurs coûts, tout en étant en capacité d’assurer la traçabilité de tous leurs produits. L’opérateur voit également sa tâche allégée et gagner en intérêt. Enfin, les responsables qualités peuvent consacrer leur temps à ce qui les intéresse vraiment : l’analyse des données pour anticiper les problèmes avant qu’ils ne surviennent. C’est ça l’esprit de l’Industrie du Futur : faire rentrer le numérique simplement et efficacement à tous les niveaux de la production.