Belden rachète Hirschmann

L'annonce est presque passée inaperçu, pourtant ce rachat montre que le marché du câble et celui de la communication industrielle sont proches. Belden étend, donc, son offre avec l'ensemble des Hubs, Switchs et autres produits Hirschmann. L'annonce est presque passé inaperçu, pur une fois les américains sont restés discrets, pourtant ce rachat montre bien que le marché du câble et celui de la communication industrielle sont de plus en plus proches l'un de l'autre. Du côté allemand, Hirschmann créé par Richard Hischmann en 1924 a été à l'origine de la "fiche banane" deux ans plus tard, avec un début de la production en 1930. Ce qui ne nous rajeunit pas. Vont se succéder plusieurs production dont une grosse partie de fabrication d'antenne que ce soit pour l'intérieur ou le monde automobile, dès les années 40. Il est vrai qu'en 1997, près de 50 ans plus tard, la technologie a bien évalué vu que ces même antennes étaient directement intégrées dans les pare-chocs pour réseaux GSM et DCS. Et si cette facette automobile reste importante pour le groupe, la partie industrielle qui nous concerne plus a continué d'avoir une activité soutenue. L'inventeur de la fiche banane C'est ainsi que dès 1999, les premiers produits intégrant la technologie Gigabit Ethernet sont apparus, suivi quelques mois plus tard par les connecteurs Ethernet M12 et des switchs étanche IP67. Plusieurs produits phares ont été présentés ses dernières années. Il y a deux ans Hirschmann dévoilait dans le domaine d’Ethernet Industriel, une nouvelle génération de switches MICE et RSxx, ainsi que la série Mach 4000, une famille de commutateurs de backbone. La firme a également introduit un système de sécurité industrielle Eagle avec une redondance routeur de niveau 3, un filtrage MAC, une protection antivirus ainsi qu’un plug-in pour l’intégration à suite logicielle de gestion de la sécurité globale de SolSoft. Egalement récemment commercialisé, les switches de la série RS2-16M pour réseaux Ethernet et Fast Ethernet en milieu industriel comprenant 16 ports auto-configurables (auto-crossing, auto-negociation, auto-polarity) pour paires torsadées avec connecteurs RJ45 ou fibres optiques. La gestion de la redondance du réseau est réalisable suivant le protocole Rapid Spanning Tree (RSTP) ou bien suivant la technologie propriétaire HYPER-Ring. En mode Hyper-Ring, le switch RS2-16M de Hirschmann assure la reconfiguration du réseau dans un délai inférieur à 500 ms. Pour la production de sa gamme, le groupe Hirschmann a plusieurs sites de production en Allemagne et en Hongrie, des filiales dans de nombreux pays européens, aux Etats-Unis et en Asie. En 2005, le Groupe Hirschmann employait 1 600 salariés et a réalisé un chiffre d'affaires d'environ 270 millions d'Euro. Le câble, toujours la câble Un éventail de produits qui manquait dans le catalogue Belden. Car côté américain, les évolutions ont évolué différemment. L'origine remonte également au début du siècle dernier, en 1902 plus exactement, Joseph C Belden créé une société éponyme pour se lancer assez rapidement dans la production de câble électrique après la mise au point d'une gaine souple en caoutchouc. En 1942, les produits de la société se retrouvent aussi bien dans les avisions que dans les sous-marins ou les chars d'assaut, l'industrie militaire faisant partie des clients principaux. Plus tard, en 1996 se sera le début des rachats importants somme Intech, Alpha Wire, Cowen Cable, Olex Communications. En 1999, c'est même la branche câble de Siemens et une part d'ATT qui rejoins l'escarcelle du groupe. Du coup, le chiffre d'affaires va grossissant pour atteindre 1.496 million de dollars en 2006, soit une progression de plus de 20% par rapport à l'année précédente. Seulement le câble c'est bien mais pour grossir il fallait se diriger vers des technologies annexes et pourquoi pas la communication ? C'est sûrement ce qu'on du penser les actionnaires qui viennent de s'emparer de Hirchmann, racheté à HgCapital, investisseur européen privé, pour un montant d'environ 260 millions de dollars. Pour l'instant les objectifs de l'américain ne sont pas encore connus, il faudra attendre les différentes validations des instances officielles.