Le CFIA a fêté ses vingt ans

Le Carrefour des fournisseurs de l’industrie agro-alimentaire a une nouvelle fois remporté un vif succès à l’occasion de son vingtième anniversaire. L’exposition qui se tient à Rennes dépasse largement son cadre régional, attirant les plus grands fournisseurs mondiaux de systèmes de production automatisée et robotisée.


ABB

ABB a profité du CFIA pour présenter la sixième génération de l’IRB Flexpicker. Depuis maintenant quinze ans, cet équipement est en tête sur le marché des systèmes robotisés spécialisés dans les applications de picking, de conditionnement et de palettisation. Par rapport à un système d'automation classique, l'IRB 360 offre plus de flexibilité dans un encombrement réduit, sans sacrifier à la précision. Le dernier-né de la gamme IRB 360 possède une enveloppe de travail élargie qui lui permet de s’adapter au conditionnement de produits multiples. Présentant un rayon d'action de 1 600 mm – un avantage appréciable dans les applications nécessitant un écart important entre convoyeurs – il est doté d’une capacité de charge moyenne de 6 kg et d'une course verticale de 460 mm. La gamme IRB 360 comprend désormais des modèles de capacités de charge moyenne de 1 kg, 3 kg, 6 kg et 8 kg offrant des rayons d'action de 800 mm, 1 130 mm et 1 600 mm. Adapté à tous les modèles IRB360, le logiciel PickMaster permet de développer, de simuler et de programmer une chaîne de production complète en moins d'une journée.

Asco

Asco Numatics a profité de sa présence à Rennes pour présenter en avantpremière, une nouvelle vanne de la série 290. Pilotée par commande pneumatique, elle est certifiée CE 1935-2004. Cette certification et les autres homologations dont elle est revêtue, lui permettent d’être en contact avec les fluides des process agroalimentaires, en toute sécurité. Les pièces en contact avec le fluide (clapet, tige, corps, graisse, joints) sont issues de matériaux nobles, de grande qualité. Ils garantissent fiabilité, robustesse et une grande durée de vie tout en ne présentant aucun danger d’altération des qualités organoleptiques des aliments véhiculés. Certification CE 1935-2004 (matériaux inertes, sans danger pour la santé) mais aussi CE 2023-2006 relative aux bonnes pratiques de fabrication des matériaux et objets destinés à entrer en contact avec les denrées alimentaires et EU 10/2011 concernant les moyens mis en oeuvre des matières plastiques.

Aventics

A Rennes, Aventics a notamment fait la démonstration de la flexibilité de ses îlots de distribution d’énergie pneumatique. Compacts et polyvalents, les îlots AV03 et AV05 présentent un rapport débit sur encombrement considérablement amélioré puisqu’ils soutiennent respectivement 300 l/min et 700 l/min.

Le système AV est doté d’une électronique de commande intégrée qui simplifie l’adaptation aux configurations rencontrées. Facile à utiliser et à paramétrer, elle permet de réduire le câblage des capteurs et des vérins, de contrôler le process localement ou de le piloter en externe, via un automate. Le coupleur de bus de terrain est dimensionné dans un module central de largeur inférieure à 50 mm. Compacts, les modules d’entrées-sorties, offrent un large éventail de fonctions numériques ou analogiques. Le système peut aisément être reconfiguré et étendu puisque les îlots de distribution AV peuvent accueillir jusqu’à 10 modules E/S.

B&R

Constructeur d’automatismes, B&R expose au CFIA de Rennes 2016 ses toutes dernières nouveautés pour l'industrie agroalimentaire, dont la nouvelle gamme d'écrans hygiéniques Automation Panel 1000 IP69K ainsi que les nouveaux automates compacts et extensibles X20 Compact-S.

La gamme Automation Panel 1000 IP69K se décline en neuf variantes principales. On y trouve des écrans larges (16:9) capacitifs de 15,6 à 24 pouces de diagonale et des écrans au format 4:3 tactiles analogiques résistifs de 7 à 15 pouces. A cela s’ajoute un large choix d’éléments de commande en façade, dont un lecteur RFID, des touches avec anneaux lumineux et un arrêt d’urgence. Le lecteur RFID intégré permet de gérer les accès en toute sécurité, sans contacts directs ni mots de passe.

IFM

Le nouveau capteur O3D30x de IFM Electronic utilise la technologie 3D par calcul de temps de vol de la lumière. Dans un boîtier métallique robuste et compact (72 x 65 x 85 mm), il permet de résoudre via une configuration simple en moins de trois minutes avec un exécutable convivial, des applications telles que le contrôle de manque de contenants (ex. bouteilles, boîtes, pots, emballages carton, etc.) ou le dimensionnement d’objets rectangulaires (palettes, cartons, etc.).

L’illumination homogène et focalisée est fournie directement par le capteur ainsi le fonctionnement est indépendant de la lumière ambiante. L’O3D30x s’adresse à de nombreux secteurs tels que l’emballage, l’agroalimentaire, le stockage, le convoyage, la logistique… pour moins de 1 000 €.

Kuka

Kuka propose de nouveaux robots de haute performance dans la catégorie des faibles charges avec la série KR Cybertech. Elle se divise en deux gammes de produits : la première appelée KR Cybertech Nano est dédiée à la manipulation et à l'assemblage de petites pièces tandis que la seconde appelée KR Cybertech Arc est spécialisée dans les applications de soudage. Les deux gammes sont disponibles en différentes variantes de charge utile : 6, 8 ou 10 kg de capacité de charge avec des rayons d’action respectifs de 1 820, 1 620 et 1 420 mm pour la famille Nano et 6 ou 8 kg de capacité de charge pour des rayons de 1 820 et 1 620 ou 1 420 mm dans la gamme Arc.

La compacité et les performances de ces robots ont été améliorées. Le volume du nouveau KR 8 R1620 est de 47 % inférieur à celui de son prédécesseur, le KR 6-2, en dépit d’une capacité de charge et d’un rayon d’action plus importants. En outre, la série KR Cybertech devrait bientôt proposer une gamme complète de robot pour le segment des charges jusqu'à 22 kilogrammes.

Omron

A l’occasion du CFIA de Rennes, Omron Electronics a souhaité démontrer l'efficacité et les performances de la solution Sysmac quelles que soient les conditions de production. Des démonstrations ont été faites avec un robot bénéficiant d’une protection IP69K effectuant des tris sous des jets d’eau. La société veut ainsi répondre aux demandes d’accessibilité et de flexibilité étayées par Industrie 4.0 et présenter les principales briques technologiques qui vont assurer le passage à l’usine du futur. Le contrôleur de machine Sysmac offre des solutions robotiques sans baie robotique et sans passerelle entre les différents systèmes. Elle ne nécessite pas de liaison vers la vision ni de contrôleur de vision dédié. Une fluidité et une cohérence accrues permettent de maximiser la performance. Les robots, la vision, la sécurité sont totalement intégrés dans la solution.

Omron Electronics est le seul constructeur qui propose des systèmes de vision directement reliés, via EtherCAT, au contrôleur de machine et à son logiciel. La solution Sysmac fournit aussi un accès direct à une base de données SQL (Structured Query Language) intégrée.

Pepperl+Fuchs

Depuis plus de quinze ans, Pepperl+Fuchs maîtrise les technologies de connexion pour le génie mécanique, le soudage, la manutention des matériaux, les applications mobiles ou encore, les industries de transformation.

Le CFIA 2016 a été l’occasion de montrer les têtes de lecture-écriture UHF telles que le modèle RFID F192 dotée d'une portée de détection de six mètres qui couvre donc les applications impliquant des distances importantes. Cet équipement peut lire et écrire 200 étiquettes simultanément. La polarisation de l'antenne peut être réglée manuellement à l'horizontale comme à la verticale, ou inversée de manière automatique pour chaque accès en lecture-écriture, en fonction de l'application.

Pour leur part, les gammes de détecteurs photoélectriques R100 et R101 proposent des modèles en mode barrage ou en mode reflex, avec notamment des modèles intégrant un filtre de polarisation, un système de suppression du premier plan ou de détection d'objets transparents. Des versions à réflexion directe et des modèles à suppression de l'arrièreplan, ainsi que des barrières photoélectriques et des télémètres pour les tâches de mesure sont aussi présents au catalogue.

Phoenix Contact

Phoenix Contact a présenté la gamme des PC industriels tactiles Designline complètement étanche (IP65) et étudié pour résister aux environnements sévères (-20°C à +55°C), ce PC industriel ne nécessite aucun coffret ; ce qui permet de le fixer directement sur une machine.

Bien que l’appareil soit étanche, les différents constituants de l’ordinateur industriel Designline, sont directement accessibles sans démontage. Tous Les PC de Phoenix Contact sont dotés de ports USB, parfois accessibles en façade, de deux ports Gigabit Ethernet (1 Gb/s) et de connecteurs dédiés aux cartes Compact Flash qui, selon les modèles, peuvent venir en soutien du disque interne. Phoenix Contact offre la possibilité d’opter pour des disques statiques (SSD) qui offre une bonne résistance aux vibrations.

Dans un domaine différent mais complémentaire, Phoenix Contact a aussi mis en avant la gamme SAC Hygienic Design, un programme spécifique pour le câblage des capteurs et des actionneurs dans l’industrie agroalimentaire. Les connecteurs M12 et les répartiteurs présentent un design qui permet aux aliments de ne pas s’accumuler. Le moulage des câbles en polypropylène blanc, l’utilisation de bagues en acier inoxydable et de contacts dorés, associés à une étanchéité IP65, IP68 et IP69K, permettent de répondre aux exigences spécifiques de l’industrie agro-alimentaire.

Pilz

Sur le stand de Pilz, les visiteurs ont pu découvrir les systèmes de commande configurables PNOZmulti 2 adaptés à la réalisation de plusieurs fonctions de sécurité sur une machine ou une installation. L’appareil de base a une largeur de seulement 45 mm et le système modulaire est extensible. Le PNOZmulti 2 peut être raccordé à des réseaux de communication courants. L’architecture de sécurité peut être créée quelle que soit la commande maître de l’installation.

Le nouvel appareil de base PNOZ m B1 ne dispose d’aucune entrée, ni sortie ; l’ajustement à l’application se faisant à partir des modules d’extension. Des économies de coûts sont réalisées grâce aux deux interfaces Ethernet intégrées, qui rendent superflu le raccordement d’un module d’extension. En plus de Profinet, Profibus, Ethernet/IP et de nombreux autres bus de terrain, le système de commande peut désormais être raccordé au bus de terrain CC-Link. Le nombre des modules d’extension pouvant être raccordés à droite est passé à huit pour les nouveaux appareils de base.

Le PNOZmulti 2 est un système de commande ouvert et configurable pour les fonctions de sécurité. Il peut être utilisé pour la sécurité et le standard de manière flexible dans tous les secteurs d’activités, quel que soit le système de commande maître de l’installation.

Rockwell Automation

Rockwell Automation a pour la première fois en France, montré son nouveau terminal graphique Allen-Bradley PanelView Plus 7 Performance conçu pour simplifier et rationaliser la visualisation dans le cas d’applications complexes et d’envergure. Le terminal PanelView Plus 7 Performance complète le modèle PanelView Plus 7 Standard récemment mis sur le marché avec un écran plus grand, une puissance de traitement plus élevée, une connectivité étendue et une prise en charge logicielle plus poussée.

Le modèle Performance propose six tailles d’écran, notamment une nouvelle option 19 pouces – la taille la plus grande proposée actuellement par Rockwell Automation. L’écran 19 pouces offre aux constructeurs de machines et aux utilisateurs finaux une surface d’affichage plus étendue sur laquelle ils peuvent concevoir, commander et superviser des applications d’envergure. Le modèle Performance comprend également de nouvelles options de pavé numérique en complément à la dalle tactile standard.

Avec l’ajout d’un switch Ethernet embarqué et de deux ports Ethernet, le terminal PanelView Plus 7 Performance peut prendre en charge une topologie en anneau de niveau dispositif (DLR). Les fonctionnalités d’accès à distance permettent à un directeur d’usine, un technicien de maintenance ou un prestataire d’assistance d’accéder de manière sécurisée à l’IHM à partir d’un lieu distant afin de remédier à un problème, de parcourir les procédures de configuration, d’examiner une alarme, etc.

Schmersal

Schmersal a profité du CFIA pour montrer au public, différets interverrouillages de sécurité. L'interverrouillage de sécurité à pêne AZM400 est composé d'un boîtier avec capteurs et pêne motorisé ainsi que d'un actionneur avec capteur codé RFID. Le logement d'arrêt du pêne est équipé de deux aimants permanents. Dès que le pêne est suffisamment inséré, le protecteur est considéré comme verrouillé de manière sûre. La force de verrouillage de l'AZM400 s'élève à 10 000 N. L'AZM400 est un système bistable, qui maintient le dernier état de verrouillage de l'interverrouillage en cas d'une panne de courant.

Les interrupteurs électromécaniques avec actionneur séparé AZ 16 et AZ 17 tout comme les interverrouillages électromécaniques AZM 161 et AZM 170 sont disponibles en version à codage individuel avec plus de 1 000 codes distincts. A cette fin, l'interrupteur est livré avec l'actionneur qui lui est apparié. Tout risque de fraude par changement d'actionneur devient ainsi impossible. Les interrupteurs de sécurité avec actionneurs séparés sont utilisés pour la sécurisation de presque tous les types de protecteurs battants, coulissants ou amovibles. Les versions avec codage individuel élevé permettent aux constructeurs de machines de satisfaire aux dernières exigences de sécurité tout en minimisant les mesures anti-fraude supplémentaires.

Le groupe Schmersal a aussi lancé le RSS 16, un nouveau capteur de sécurité sans contact. Dans les installations existantes, le nouveau capteur de sécurité RSS 16 est interchangeable avec l'AZ 16, qui est considéré comme l’interrupteur de sécurité par excellence puisque son parc installé à travers le monde s’élève à des dizaines de millions d’exemplaires. Contrairement à l'AZ 16, le RSS 16 n'a pas d'actionneur mécanique, mais dispose d’un actionneur sans contact RFID avec un protocole de communication sécurisé.

Stäubli

Stäubli Robotics a présenté en exclusivité son premier robot HE de la gamme TP80 conçu pour les environnements primaires. Ce robot quatre axes peut atteindre des vitesses allant jusqu’à 200 coups par minute en fonctionnement continu, avec une répétabilité inférieure à 0,05 mm sur une surface de travail de 1 600 mm de diamètre en manipulant des charges allant jusqu’à 1 kg. Ce robot compatible avec les solutions de lavages les plus courantes, est entièrement étanche sachant que ses faisceaux électriques et pneumatiques résident dans le bras. Sa fixation se fait au sol avec un seul pied et reste facile à nettoyer grâce à sa surface lisse. Stäubli Robotics a aussi exposé une cellule agroalimentaire conçue autour d’un robot six axes réalisant diverses opérations de process en environnement humide.

Yaskawa

Avec sa large gamme de variateurs de fréquence et de produits de contrôle d’axes pour des utilisations aussi bien générales que personnalisées, YASKAWA fournit des solutions d’automatisation pour des applications industrielles de toutes natures. Le constructeur japonais a profité de CFIA pour exposer un ensemble baptisé Falcon, composant une cellule de production complète entièrement automatisée et robotisée. Cet ensemble pesant plus de cinq tonnes, concentre des servomoteurs et des variateurs, des éléments robotiques et des automates de la marque Vipa.