Des Mechatronic Awards verts

Les Mechatronics Awards, décernés à l’occasion des dixièmes EMM, ont récompensé cette année les efforts des mécatroniciens pour protéger l’environnement. Jautomatise était de la partie.

Les dixièmes rencontres européennes de la mécatronique (ou plutôt EMM, pour European Mechatronics Meeting) se sont tenues les 6 et 7 juin dernier au Grand-Bornand. L’occasion pour nous de revenir sur les prix de la mécatronique (ou Mechatronics Award. Décidément, que d’anglicismes !), qui récompensaient cette année les meilleurs projets liant mécanique, électronique et informatique, avec un fil rouge : le développement durable. Cinq dossiers ont ainsi été primés dans différentes catégories : grands groupes, entreprises de taille intermédiaire (ETI), PME, start-up et enseignement et recherche. Le jury (dont Jautomatise faisait partie) a également décerné un grand prix à un dossier « sortant du lot ». Et les gagnants sont… Dans la catégorie grands, c’est le l’unité d’entraînement Movigear de SEW Usocom qui a remporté les suffrages, pour son caractère mécatronique très affirmé. Mais surtout, le jury aura récompensé la méthode de développement du fabricant, qui a réuni sur ce projet une équipe pluridisciplinaire composée de mécaniciens, d’électromécaniciens, d’électroniciens et d’informaticiens. Si ce n’est pas de la mécatronique ça… Côté environnement, ce produit intégrant un moteur haut rendement et un réducteur à trains parallèles réduirait la facture énergétique de 30 à 70% par rapport aux solutions classiques des convoyeurs. Parmi les dossiers ETI, Poclain Hydraulics l’a emporté avec une application de moteur hybride thermique hydraulique appliquée aux véhicules utilitaires. Le principe est simple : placer deux moteurs hydrauliques sur les roues arrières du véhicule, alimentés par une pompe hydraulique située en sortie de boîte de vitesses, le tout commandé par une valve hydraulique pilotée électroniquement lorsqu’un surcroît de couple est nécessaire (dans la boue, la neige, sur sol glissant, etc.). Une alternative à la transmission intégrale, particulièrement élégante, si l’on en juge par le peu de composants nécessaires pour arriver à un résultat similaire à basse vitesse. Le Prix PME revient à un duo formé par la société Tecnalia et le laboratoire d’informatique, de robotique et de microélectronique de Montpellier (LIRMM). Dans le cadre d’un projet baptisé Remora (reconfigurable Mobile Robots for Manufacturing Applications), ils ont développé une plateforme robotique « agile et reconfigurable », sorte de table hexapode dont les pieds peuvent être déplacés afin d’étendre la zone couverte. Une solution particulièrement adaptée, selon ses concepteurs, à l’usinage des grandes pièces. La start-up récompensée cette année est Cimtech, avec son projet Vilo : un volet roulant à lames orientables, hybridation d’un volet roulant et d’un store vénitien. Un produit bourré d’astuces et qui offre au volet roulant des caractéristiques inédites permettant de doser avec précision l’apport thermique dans une pièce. Le Prix Enseignement et Recherche revient à l’association Eco Solar Breiz, qui vise à développer un véhicule solaire capable de concourir au World Solar Challenge, en s’appuyant sur les compétences des entreprises et des laboratoires de l’Ouest et sur l’énergie d’une cinquantaine d’étudiants de la région. Enfin, comment ne pas décerner un Grand Prix à NTN-SNR pour son projet de moteur roue intelligent (In Wheel Motor – IWM). Un modèle en termes de mécatronique, depuis la conception jusqu’à l’intégration dans des véhicules tests, et qui réjouira les conducteurs écolos puisqu’il augmente le confort tout en réduisant la consommation d’énergie du véhicule. A noter, certains des prototypes mis au point par le Japonais étaient présentés en exclusivité aux EMM.