Evolution majeure pour Foxboro

Sa dernière génération de système d’automatisation des procédés intègre le contrôle et la sécurité au sein d’un système unique et simplifie la migration, l’exploitation et la maintenance des installations.

 

Son nom l’indique par lui-même, Foxboro Evo, la dernière génération du système d’automatisation des procédés d’Invensys, ne constitue pas une révolution. En revanche, « c’est une évolution très importante car elle touche tous les aspects de la solution », note Alain Ginguené, directeur produits Foxboro DCS chez Invensys Operations Management.

 

Nouveau contrôleur

Sur le plan matériel, la solution repose sur de nouveaux équipements, à commencer par un contrôleur de nouvelle génération baptisé FCP 280. Un modèle plus compact que son prédécesseur FCP 270, même s’il emploie la même embase, et à la capacité de traitement augmenté grâce à l’usage d’un processeur ARM A9 dual core. « C’est également de contrôleur qui servira de base à la future offre Scada, qui sortira en 2014, et à d’autres applications comme le Control Network System, qui permet de relier plusieurs procédés ensemble », annonce le directeur produits.

Autre nouveauté importante, ce contrôleur intègre la technologie des I/A Serie de Foxboro et les automates de sécurité de Triconex. « On maintient le logiciel de configuration de l’automate de sécurité, mais celui-ci génère des blocs images dans le système de contrôle », explique Alain Ginguené. Au niveau hardware, une carte de communication fait le lien entre le contrôleur de sécurité et Foxboro Evo. Foxboro Evo constitue ainsi un ICSS (integrated control and safety system), c'est-à-dire un système capable de gérer le contrôle de procédé ainsi que la sécurité. « Au niveau de l’opérateur, le même poste donne les états des automates systèmes et de sécurité », résume le directeur produits. Pour autant, les deux demeurent isolés d’un point de vue fonctionnel.

Outre la fusion du contrôle et de la sécurité, Foxboro Evo offre également la possibilité de mettre à jour une partie du système seulement, sans arrêter le process et en préservant la partie entrées/sorties et les contrôleurs en place grâce à des outils de migration spécifiques.

 

 

IHM haute performance

Foxboro Evo inclut également un outil historique à la taille de l’entreprise et un renforcement de la cybersécurité. Afin de s’adresser aux différentes fonctions de l’entreprise (ingénieur, opérateur, agent de maintenance et responsables de la sécurité) avec des informations pertinentes et ciblées, l’interface utilisateur de la plateforme orientée objet évolue également. Objectif : fournir une vue plus complète et en temps réel des activités de l’usine via une IHM haute performance. Celle-ci utilise notamment la technologie Situational Awareness Graphic, marquée par l’utilisation de graphiques simples en nuances de gris et l’emploi de couleurs vives uniquement pour mettre en évidence des informations importantes et des alarmes. « Il s’agit de fournir une information contextuelle simple et claire sans surcharger l’opérateur », commente Alain Ginguené.

Sur le plan de la maintenance, enfin, Foxboro Evo repose sur deux outils principaux : Field Device Manager, qui permet de réduire de 30% le temps de configuration et de remplacement d’un appareil intelligent sur le réseau, afin d’augmenter la disponibilité de l’installation, et Maintenance Response Center, qui différencie les informations pour les opérateurs d’exploitation et ceux chargés de la maintenance. L’outil fournit des vues pour la maintenance sous un format de type web, en se basant sur une base de données unique.