G&D propose des solutions KVM pour les salles de contrôle

Le groupe allemand G&D, a présenté une gamme de solutions KVM spécialement conçues pour des applications industrielles de stations ou de salles de contrôle. Elles permettent le contrôle à distance des ordinateurs industriels en temps réel, sans latence et surtout, sans pertes d’image.


Les systèmes d’extensions KVM (comprendre, keyboard-video-mouse ou clavier, vidéo et souris) sont constitués d’un module jouant le rôle d’émetteur-récepteur de signaux informatiques fonctionnant sur l’ordinateur industriel et d’un boîtier d’extension et de contrôle jouant le rôle de concentrateur afin de permettre à un ou plusieurs opérateurs de commander plusieurs systèmes physiques. En assurant une fonction de centralisation, c’est évidemment ce dernier équipement qui permet de créer une salle de contrôle.

La transmission des données – sans latence – entre les ordinateurs et le boîtier de contrôle s’effectue sur une connexion dédiée via un câble blindé en cuivre (Cat) jusqu’à une distance de 140 m ou au travers de fibres optiques multi-modes ou monomodes pour une liaison qui respectivement s’étendra jusqu’à 400 m ou… 10 km. La transmission par fibre optique assure en outre, l’isolation galvanique entre l’émetteur et le module central, ce qui rend les dispositifs insensibles aux rayonnements et aux parasites électriques.

Depuis le printemps, le groupe G&D propose la solution DP1.2-VisionXG qui transporte les signaux par fibre optique. Dans la déclinaison référencée MC4, ce système utilise une transmission de données non compressée et supporte les résolutions vidéo les plus élevées existant à l’heure actuelle, à savoir : 4K (4096 × 2160 pixels) avec un taux de rafraîchissement de 60 Hz, et 8K (7680 × 4320 pixels) avec un taux de rafraîchissement de 30 Hz en utilisant deux canaux ou de 60 Hz en utilisant quatre canaux.

L’appareil comporte deux groupes de quatre DisplayPort 1.2 qui peuvent directement être associés à un ou plusieurs canaux optiques, selon que l’on souhaite séparer les affichages ou au contraire, les associer afin de constituer par exemple, un mur d’images. Deux ports RJ45 permettent de le relier au réseau informatique local afin notamment, d’assurer la surveillance de son fonctionnement à distance comme nous le verrons dans la suite. On trouve aussi deux ports de type PS/2 et deux ports USB 2.0 pouvant accueillir des claviers et des souris, indispensables pour piloter les PC industriels distants. Et comme, un équipement industriel ne doit flancher sous aucun prétexte, le système DP1.2-VisionXG MC4 est équipé de deux alimentations supportant une source alternative comprise entre 100 V à 240 V.

La solution DP1.2-VisionXG MC4 supporte de nombreuses fonctionnalités primordiales pour les applications industrielles comme le verrouillage de l’affichage, une fonction de sécurité qui, en cas de problème, gèle la dernière image apparue sur le moniteur, sur laquelle l’heure et le temps d’arrêt du signal vidéo viennent s’incruster pour informer les opérateurs. Une surveillance de l’équipement peut aussi être automatiquement assurée en continue. Il est possible de suivre des états comme l’arrêt et le redémarrage (on/off) ainsi que le franchissement de seuils prédéfinis comme par exemple, une température donnée, au moyen de données de reporting (log) enregistrées et qui peuvent être consultées à distance grâce à l’interface Web embarquée mais qui peuvent aussi, être transmises à un administrateur via le protocole SNMP.