L’expert technique est dans les lunettes chez SKF

la réalité augmentée qui se confond avec la notion de réalité mixte, intéresse certains grands fournisseurs d’équipements industriels qui y voient un moyen de rapprocher leurs experts techniques des opérateurs au contact du terrain. le suédois sKF se lance dans l’aventure.


Au-delà des étapes de maintenance à effectuer régulièrement, les opérateurs d’équipements ou d’installations industrielles ont fréquemment besoin d’échanger avec les ingénieurs d’application, qu’il s’agisse d’une communication planifiée de longue date ou d’une démarche moins habituelle.

S’il est difficilement envisageable de déléguer un ingénieur d’application sur chaque site qui en ressent le besoin, la réalité augmentée permet à ces collaborateurs de consacrer plus facilement, une partie de leur temps à l’assistance des clients.

« Avec la réalité augmentée, l’environnement auquel fait face l’opérateur, est combiné à un modèle numérique qui superpose des informations techniques, des instructions et les performances des machines en temps réel. Dans le même temps, il partage également ce qu’il voit avec l’ingénieur de SKF, situé à distance. Ensemble, ils peuvent prendre des décisions qui permettent d’éviter des défaillances imprévues », explique Fredrik Magnusson, directeur du centre de développement logiciel de SKF qui ajoute : « imaginez les possibilités offertes, à la fois pour les clients et pour nous. Au lieu de passer du temps à se déplacer d’un site à un autre, un ingénieur peut être joignable et partager ses connaissances et son expertise avec plusieurs clients, sans quitter son bureau. Pour cela, il suffit simplement d’un matériel relativement standardisé, d’un logiciel et d’une connexion sur site ».

Combiner la réalité augmentée à d’autres serviCes

La réalité augmentée à elle seule, ne suffit pas à créer une valeur significative pour le client comme pour les prestataires de services. Le levier qui fait réellement gagner en valeur, consiste à combiner les possibilités offertes par des équipements tels que les lunettes Microsoft Hololens avec d’autres solutions qui peuvent englober, la maintenance conditionnelle, des capteurs et des solutions analytiques hébergées dans le cloud telles que le service SKF Enlight Center, récemment lancé.

« Sous de nombreux aspects, les outils de réalité augmentée constituent une avancée pour nos clients. Lorsque l’opérateur se déplace ou qu’il tourne la tête à droite ou à gauche, pour observer une autre partie de la machine ou de l’installation, la superposition numérique s’adapte en affichant les données directement reliées à la nouvelle vue afin de lui permettre de prendre des décisions pertinentes et d’appliquer si nécessaire, des mesures correctives. De plus, ces outils permettent d’accéder à de grands volumes d’information, sous une forme agrégée, ce qui contribuent à prendre des décisions de manière plus rapide et aussi plus astucieuse. Pour SKF, ils permettent une relation de travail plus étroite et plus efficace avec nos clients et nous offrent la possibilité de tirer le meilleur parti des données directement générées par nos roulements », conclut Fredrik Magnusson.