Ne pas couper l’eau potable

Avec des pompes datant de 1948 et une usine remontant aux années 1970, il fallait moderniser la production de l’eau potable de l’agglomération de Nantes, surtout qu’en cas de panne, aucun moyen de remplacement n’est possible.

Cet article fait parti du dernier numéro Jautomatise. Vous pouvez consulter sa version en ligne payante ici (1,80 € pour la France par article).