SG Paris 2013, ça vous branche ?

La troisième édition du congrès consacré aux réseaux énergétiques intelligents se déroulera du 4 au 6 juin prochain. L’occasion de retrouver les acteurs de ce secteur prometteur et de faire le point sur ses principales problématiques.

Fournisseurs d’électricité, gestionnaires du réseau, entreprises spécialisées dans les technologies de l’information, opérateurs télécoms, institutionnels, industriels et collectivités locales… Plus de cinquante acteurs du (futur) marché des smart-grids, ou réseaux énergétiques intelligents, se réuniront au Cnit, à la Défense, pour la troisième édition du congrès SG Paris 2013. Leur objectif : démontrer que ce domaine constitue une « nouvelle filière industrielle porteuse pour l’avenir », annonce l’organisateur Corp Events.

 

Débats et démos

Pour s’en convaincre, les visiteurs pourront aller à la rencontre de ces professionnels parmi lesquels ErDF, EDF, RTE, GDF suez, Alstom, Schneider Electric, ABB, Siemens ou encore Toshiba, sur une exposition qui leur permettra de mettre en avant leurs solutions, produits ou services, leurs concepts et leurs projets dans ce domaine assez neuf que sont les réseaux énergétiques intelligent. Mais surtout, ils pourront entrer dans le vif du sujet en participant au congrès en lui-même, composé de débats, conférences, ateliers et démonstrations. Et le menu est copieux puisqu’il prévoit 17 tables rondes en sessions plénières et 50 présentations de projets dans le cadre des ateliers. « Cette année, les débats, nourris par l’actualité, s’orienteront notamment autour du compteur intelligent sous l’angle de la production, du transport et de la distribution d’électricité d’un côté, des services aux consommateurs de l’autre », annonce l’organisateur. Il y sera évidemment question de transition énergétique et de ses conséquences sur le développement des smart-grids, mais également du rôle des fonctions « IT » et télécoms dans ces solutions qui impliquent la circulation d’une masse importante d’informations à tout moment. Plus prosaïquement, les intervenants aborderont également la question des business modèles à adopter et les aspects réglementaires dans ce domaine.

A noter,   pour la deuxième année consécutive, les Smart Awards récompenseront les projets de Smart-grids les plus performants et les plus innovants. Cinq prix sont en jeu : Smart Home/Building, Smart Mobility, Smart City, Smart « multi-réseaux » et un prix Grand Public. Un bon moyen de valoriser ces concepts encore un peu flous auprès du commun des mortels…