UNIVERSAL ROBOTS AFFICHE UNE SANTÉ INSOLENTE

L’augmentation de la demande en bras robotisés collaboratifs ergonomiques, dépourvus de cage de protection et à prix abordable, a fait bondir le chiffre d’affaires d’Universal Robots à environ 151 millions d’euros en 2017, soit une hausse de 72 % par rapport à l’année précédente. De quoi susciter bien des jalousies.


En 2013, le business plan d’Universal Robots projetait un objectif de chiffre d’affaire de l’ordre de 134 millions d’euros en 2017. Le résultat enregistré qui au finish dépasse de 12 % ces prévisions, est dû dans une large mesure au chiffre d’affaires réalisé au seul quatrième trimestre qui s’élève à 46 millions de dollars, soit une progression de 61 % par rapport à la même période l’année précédente. La marge d’exploitation a plus que doublé, passant de 9 % en 2016 à 19 % en 2017.

« Nos résultats exceptionnels au quatrième trimestre comme sur l’ensemble de l’année, sont le fruit d’un travail d’équipe au sein de la communauté qu’est devenue l’entreprise Universal Robots, et qui s’articule autour d’un objectif commun pour accompagner nos collaborateurs, partenaires et clients vers ce qui devient un succès collectif », commente Jürgen von Hollen, président d’Universal Robots.

DÉVELOPPEMENT À L’INTERNATIONAL

« Pour 2018, nous prévoyons une nouvelle progression de notre chiffre d’affaires, d’au moins 50 % », poursuit-il, « le marché des cobots devrait demeurer l’un des principaux vecteurs de croissance dans le domaine de l’automatisation au cours des années à venir. Nous nous attendons à ce que Universal Robots continue de bénéficier de sa position de leader de ce marché, en égalant voire dépassant son taux de croissance pour 2018. Cela ne sera toutefois envisageable que si nous nous maintenons à la pointe de la technologie, que nous étendons les fonctionnalités de la plateforme de pilotage et de programmation Universal Robots+ et que nous développons notre présence à l’international dans la vente et les services. » Pour preuve de ses investissements accrus à travers le monde, Universal Robots a récemment ouvert deux centres de réparation – les premiers du genre en dehors du Danemark – aux Etats-Unis et en Chine afin de se rapprocher de ses utilisateurs. « Nos clients ne peuvent se permettre aucune perte de productivité, c’est pourquoi nous souhaitons éviter les interruptions d’activité à tout prix. Notre objectif est qu’un cobot Universal Robots ne reste jamais à l’arrêt, que ce soit pour attendre une réparation ou des pièces de rechange », explique Jürgen von Hollen.

Par ailleurs, Universal Robots a récemment inauguré un nouveau site à Boston aux Etats-Unis, première étape de l’expansion de ses départements fonctionnels internationaux en dehors du Danemark. « Les locaux de Boston vont nous faciliter l’accès à davantage de ressources et de collaborateurs hautement qualifiés. L’organisation, en particulier dans la R&D, la vente et les services, sera essentielle pour l’entreprise en 2018. Avec deux sites de commercialisation et de R&D, nous pourrons monter plus rapidement en puissance et gagner en réactivité pour rechercher et recruter de meilleurs talents », précise Jürgen von Hollen, avant d’ajouter : « nous allons également ouvrir des bureaux commerciaux en Italie et en Turquie et prévoyons d’en implanter un au Mexique et un troisième en Chine. ».

Le constructeur danois entend également continuer de donner la priorité à l’extension de l’écosystème Universal Robots+ et de promouvoir le site professionnel communautaire Universal Robots Academy, qui a récemment franchi le cap de 20 000 utilisateurs dans le monde.