A voir au Sepem Industries Sud-Ouest

La version Sud-Ouest de Sepem Industries, le salon des Services Process Equipements Process et Maintenance, de Toulouse ouvrira ses portes pour la première fois, du 25 au 27 septembre au parc des expositions de Toulouse. 330 exposants, dans divers domaines, y présenteront leurs dernières nouveautés. En voici un petit avant-goût, focalisé sur le monde de Jautomatise.

 

Georgin

Georgin présentera cette année sa a nouvelle barrière Zener Georgin bzg. En version simple ou double, une voie ou deux voies avec seulement 6,5mm d’épaisseur par voie, cette barrière dispose suivant les modèles de DEL en face avant indiquant le passage du courant. De nombreuses références permettent l’interfaçage avec tous types d’équipements : transmetteurs 4/20mA, contacts, positionneurs, électrovannes, PT100, thermocouples, pont de jauges…

Cette barrière montée directement sur rail DIN, en zone sûre ou en zone 2 dans un coffret IP54, dispose d'un porte-étiquette et de bornes amovibles pour une utilisation en toute simplicité. Certifiée Atex et Iecex, elle est intégrable dans une boucle de sécurité Sil 3 sans redondance.

 

Harting

Chez Harting, la gamme d’interfaces pour Ethernet RJ45 et USB se renforce avec les produits har-port. De faible encombrement, ils offrent une utilisation flexible, un assemblage et une accessibilité aisés des interfaces depuis l’extérieur, et sont prêts à l'emploi. Parmi les caractéristiques de cette gamme1/10 Gigabit Ethernet pour catégorie 6, on retiendra une forme commune aux embases RJ10G et un montage aisé avec plan de découpe circulaire M22 standard à tous les boutons poussoirs de contrôle industriel ou d’urgence. Harting propose également une large gamme d’accessoires, dont des couvercles de protection IP44 à IP65/IP67, des couvercles d’obturation offrant une protection contre les utilisations non autorisées et des porte-étiquettes adaptables après le montage du produit. A noter également, de nouvelles versions sur câble sont disponibles en diverses longueurs.

 

IGE+XAO

Avec la version 4 de son SEE Electrical Expert, IGE+XAO fait la part belle à l’ouverture et au travail collaboratif. Côté performance pure, cette version 4 inclut un nouvel explorateur de données électriques, des améliorations des temps de traitement et un nouveau module "Open Data" pour l'optimisation des cycles de modifications. Sur le front de l’ouverture, le nouveau SEE Electrical Expert offre de nouvelles interfaces de communication vers les logiciels de PLM/CAO mécanique, PDM, ou autres logiciels métiers (marquage, programmation automate, archivage, …), un nouveau module d'implantation en armoire "3D Panel" basé sur SolidWorks et une version internationale 100% "Unicode". Enfin, le logiciel du groupe toulousain est désormais doté d’un module inédit dédié au travail collaboratif (Collaborative Engineering).

 

 

Ilme

Cette année au Sepem, Ilme présentera le fruit de son expérience en matière de construction, avec la série de boîtiers de connecteurs Big. Les grandes dimensions de ces boîtiers ont été étudiées pour offrir un espace de logement adapté pour les conducteurs, tout en conservant robustesse et caractéristiques IP. Le compartiment de câblage est désormais entièrement accessible pour faciliter les montages complexes. Ce capot offre un espace de câblage triple par rapport à celui des boîtiers standards. Il est ainsi possible d’augmenter les rayons de courbure, de protéger des conducteurs fragiles, de multiplier les sorties ou d’augmenter les sections. Enfin, il est possible de fixer dans le capot une carte électronique, ainsi que des voyants aux boutons poussoirs.

Ilme a également soigné la simplicité de cette gamme, avec la possibilité de séparer en deux parties le boîtier, afin de simplifier l’opération d’installation de l’insert, ou encore de câbler l’insert et de l’insérer lors d’une phase ultérieure dans le demi-boîtier inférieur (à l’exclusion de la version 6 pôles).

 

PL system

Le nouveau logiciel de supervision de PL Systems Unitronics est baptisé Z-View. Cette solution permet de piloter une installation directement sur un ordinateur, sans connaissances en scripts informatiques, grâce à un effort particulier apporté à l’ergonomie. Une seule licence d’utilisation est nécessaire pour avoir un accès illimité à toutes les fonctionnalités, dont la possibilité de communiquer avec les automates Unitronics (via PCCOM) ou d’autres marques (via Modbus ou OPC), de créer une interface utilisateur personnalisée en fonction de l’installation, d’afficher en temps réel un historique de valeurs, les tables, les alarmes, les graphiques... et des tableaux de données qui peuvent être exportés/importés en format CSV, et ensuite être utilisés dans Acess, Excel ou autres logiciels de base de données.

 

Optris

Chez Optris, la nouveauté du Sepem simplifier la mise en œuvre de la thermométrie sans contact dans les applications industrielles. Ses pyromètres infrarouges à deux fils Optris CSlaser regroupent, en effet, la partie optique et la partie électronique dans une seule unité compacte. L’interface analogique à deux fils (boucle de courant 4–20mA) permet une transmission fiable de données sur de grandes distances ainsi que l’interfaçage avec un automate. L’atout maître de ces instruments disponibles pour deux domaines spectraux ? Ils comprennent un système de visée à double laser. Ses deux rayons laser suivent la trajectoire du rayon infrarouge et marquent ainsi la taille exacte du spot à toute distance. L’alignement de ces thermomètres infrarouge se fait avec une plus grande précision.

L’Optris CSlaser LT convient particulièrement aux mesures sur des surfaces non métalliques, entre -30°C et 1000°C, avec une résolution optique de 50 : 1. La variante CSlaser hs LT propose une résolution thermique de 0,025K pour détecter de très petites différences de températures. Enfin, avec sa résolution optique de 300:1, le CSlaser 2M mesure de manière fiable les températures de surface des métaux, dans une plage de comprise entre 250°C et 1600°C. Ces trois thermomètres IR supportent des températures ambiantes allant jusqu’à 85°C sans nécessiter de refroidissement et des accessoires sont disponibles pour une utilisation en présence de températures plus élevées. Le capteur dispose également d’une sortie d’alarme supplémentaire (du type collecteur ouvert, 0-30V, 500mA). Dans les processus automatisés, la tension d’alimentation permet également de stipuler des valeurs d’émissivité et des seuils d’alarmes pour des capteurs individuels ou groupés. Une interface USB est proposée en option.

 

Rittal

Les coffrets et armoires de distribution ISV découlent de la même plateforme que celle des coffrets électriques AE et des armoires électriques juxtaposables TS 8 du fabricant. Ainsi sont-ils disponibles en tôle d’acier laquée RAL 7035 (gris lumineux) mais aussi en acier inoxydable. Ils disposent d’un indice de protection élevé IP55. Les différents composants et appareillages électriques se montent sur des modules individuels qui eux-mêmes se montent sur le châssis de l’armoire. Les modules se différencient en fonction de leur taille au pas de 150 mm en hauteur et de 250 mm en largeur. Des niveaux de montage réglables en profondeur permettent une adaptation simple des différents appareillages dans les découpes prévues dans les plastrons (à verrouillage quart de tour), évitant ainsi toute fabrication spéciale. Même pour les interrupteurs-sectionneurs HPC de taille 00 à 3, il existe des modules de montage. Avec les nouveaux modules pour disjoncteurs, il est possible de monter les disjoncteurs de marque ABB, Eaton, Schneider Electric et Siemens jusqu’à 630A.

Autre astuce, Rittal propose un châssis de montage détachable de l’ossature de l’armoire qui permet le montage des appareillages et la réalisation du câblage hors de l’armoire, avant de les insérer dans l’armoire.

Rittal présentera aussi sur Sepem le modèle SE 8, constitué de panneaux latéraux et d’un  toit d’un seul tenant, et d’un panneau arrière amovible pour faciliter l’accès. Plusieurs possibilités d’introduction des câbles y sont proposées : plaques d’introduction de câbles à tétines ou passage de fiches, plaques passe-câbles CEM, rail de retenue de câbles avec brides à équerre ou encore rails profilés en C avec brides de câbles. Les accessoires TS 8 sont 100% compatibles avec ces armoires. Les armoires juxtaposables SE 8 sont disponibles en standard dans de nombreuses  tailles : de 60 à 180 cm de large, pour 180 à 200 cm de haut et 40 à 60 cm de profondeur.

 

Rexroth

Chez Bosch Rexroth, le moteur avec variateur intégré IndraDrive Mi 2 de Bosch Rexroth, s’offre une série d’améliorations. Au programme, d’abord, une ouverture vers les principaux protocoles de communication Ethernet industriels, avec une seule référence compatible avec les différents protocoles : sercos, PROFINET IO, EtherNet/IP et EtherCAT. Côté paramétrage, l’Allemand a mis l’accent sur la souplesse avec la mise à niveau automatique du firmware, les paramètres de configuration étant conservés sur une carte mémoire MMC intégrée et facilement accessible. L’aspect développement durable a également été soigné, avec une économie de place (jusqu’à 50% par rapport à des solutions classiques avec variateurs en armoire) réalisée grâce à un nouveau carter moteur rehaussé et de 50% sur la consommation électrique, par le biais d’un bus continu permettant de redistribuer l'énergie du freinage aux axes en demande de puissance. Un câble unique permet aussi de réduire les câblages de 85%, selon le fabricant.

 

Stemmer Imaging

Avec leurs 1 280 pixels, les capteurs 3D compacts nouvelle génération Gocator 2300 de LMI Technologies multiplient par deux la résolution par rapport aux modèles précédents. Pré-calibrés, ils saisissent ainsi, plus vite que les modèles antérieurs, des profils 3D à des résolutions entrant dans la plage micrométrique. La vitesse d’édition des données s’en trouve également multipliée par 4. Le transfert se fait via une interface Ethernet Gigabit. Des connecteurs standard M12 ont été intégrés pour raccorder l’alimentation électrique, les entrées et sorties ainsi que la connexion réseau.

Larges de 49 mm, ces nouveaux modèles sont un peu plus minces que les capteurs de la série 2000, pouvant ainsi facilement être montés par paires, afin de mieux balayer de grandes surfaces en optimisant la couverture. Les boîtiers des nouveaux modèles sont conformes au standard IP67.

L’outil logiciel utilisé a aussi été optimisé, avec une fonction "Whole Part Mode", qui permet de détecter automatiquement le début et la fin d’objets, de saisir des objets complets sous forme de nuage de points, de les afficher et de les analyser. Enfin, l’intégration du Modbus TCP via Ethernet dans les moyens de communication est maintenant effective.

 

Werma

L’AndonCONTROL, présenté par Werma sur le Sepem fonctionne sur le même principe que celui d’une colonne lumineuse. A la différence qu’il est possible d’y déclencher jusqu'à huit états différents, par simple pression sur un bouton. Le système de déclenchement est équipé d'un système électronique intelligent qui, au moyen de quatre touches, permet de déclencher une action ciblée. Ainsi, à chaque poste de travail, l’opérateur est-il en mesure de signaler exactement le problème rencontré, relayé ensuite par des signaux optiques et/ou sonores. Comminé avec le système WIN (Wireless Information Network), ce dispositif peut fournir un aperçu centralisé et simultané des états de 1 à 50 postes de travail, sur un PC central.