Weidmüller revisite les entrées-sorties déportées IP20

Sans révolutionner ce domaine, la série U-remote de l’Allemand est un véritable concentré d’astuces. Objectif : réduire la taille des armoires électriques et faciliter la vie des utilisateurs, de l’installation à la maintenance.

 

Quand Weidmüller se lance dans les entrées-sorties déportées IP 20, il ne se contente pas de faire juste comme les autres. La preuve avec sa série U-remote, lancée officiellement partout dans le monde au mois d’octobre, qui revisite complètement le genre.

 

Trois pièces majeures

Composés de trois pièces principales, une embase en forme de U (qui donne son nom au produit), la partie active (le cœur du module) qui vient y prendre place, et une barrette de connexions à une seule rangée qui vient s’enficher sur la partie active, chaque module affiche une largeur de 11,5 mm, pour un poids de moins de 90 grammes. Et avec un paramétrage intégré, cette série s’adapte au plus près des configurations à réaliser et réduit le nombre de modules nécessaires. De quoi gagner une place précieuse dans les armoires électriques.

Pour la connectique, Weidmüller a su tirer parti de son savoir-faire : chaque barrette accueille jusqu’à quatre connecteurs débrochables à 2, 3, « 3+FE » ou 4 fils – connexions de type « push in » - sur lesquels les capteurs et les actionneurs sont préassemblés. « Cela permet de gagner de la place, facilite la réalisation des schémas et évite les erreurs de câblage », note José Baptista, directeur marketing de Weidmüller France. En outre, l’Allemand avance un gain de temps de câblage de 50 % par rapport à un système classique grâce au « push in ». L’utilisateur peut aussi remplacer des éléments électroniques sur les modules sans modifier le câblage de l’installation. Aucun outil n’est nécessaire pour le montage et le démontage.

Toujours pour faciliter la vie des utilisateurs, l’assemblage des embases et des parties opératives met en œuvre de petits détrompeurs configurés par le câbleur lui-même. Quatre détrompeurs à quatre positions, soit 64 possibilités de codage sont à sa disposition ! Les U-remote acceptant jusqu’à 64 modules - 1024 connexions… - il est ainsi possible de différentier tous les modules enfichables et donc d’éliminer toute possibilité de se tromper dans leur montage. A noter également, grâce au codage couleur proposé par le fabricant, « les fonctions des différents modules sont clairement visibles et les poussoirs de couleur garantissent un câblage correct de manière intuitive ».

 

Robustesse physique et électronique

Une fois installé sur le rail, le bloc de modules résiste aux vibrations, aux variations de température entre -20 à +60°C et aux manipulations intempestives, et les éléments électroniques peuvent être remplacés « à chaud », sans interrompre la communication ni l’alimentation du système d’E/S déportées, pour réduire les temps d’arrêt des machines. Enfin, l’alimentation des modules se fait via deux circuits séparés de 10A, l’un pour les entrées et l’autre pour les sorties. Il est ainsi possible de désactiver les entrées et les sorties de façon indépendante et, surtout, « si l’on a besoin de plus de puissance en sortie, il suffit d’ajouter un module uniquement sur le circuit de sortie. C’est plus économique », explique José Baptista.

Côté communication, ces nouveaux modules bénéficient d’un bus haute vitesse pouvant traiter 256 E/S ToR en 20 microsecondes. « Cela permet de paramétrer une installation de façon express et d’offrir un mapping précis de la configuration dans le système », note le directeur marketing.

Pour faciliter l’installation et la maintenance, Weidmüller a installé une LED par voie et un indicateur d’état sur chaque module, afin d’accélérer l’identification du moindre problème sur les modules. En outre, un serveur web intégré autorise le paramétrage mais, aussi, un diagnostic à distance de l’ensemble. Cet outil permet ainsi de simuler les entrées et de forcer les sorties facilement. Cerise sur le gâteau, des instructions d’installation et des informations techniques disponibles sur un smartphone en scannant le QRcode du module.

 

Une offre déjà large

Les marchés visés par le U-remote ? Les machines et installations automatisées : machines-outils, systèmes de manutention, machines d’assemblage, etc. Des domaines où la conception, la construction et la maintenance des machines doivent se faire dans des délais de plus en plus courts, avec de moins en moins de connaissances, en réduisant les coûts et l’empreinte au sol et en garantissant la flexibilité et l’évolutivité des installations. Pour séduire ces acteurs, Weidmüller démarre fort avec 37 références de modules, dont quatre coupleurs. Entrées ou sorties numériques à 4,8 et 16 entrées, relais statiques et mécaniques 4 voies, modules à largeur d’impulsion modulable PWM, modules universels d’entrées ou de sorties à 4 canaux, modules de température à 4 canaux, modules d’entrées certifiés SIL3… le choix est large. Et ce n’est pas fini ! « L’offre de démarrage permet de répondre à 90% des besoins des utilisateurs, mais d’autres références vont arriver bientôt », assure José Baptista. A commencer par trois nouveaux coupleurs. U-remote sera alors compatible avec Profibus-dp V1, Propfinet IRT, Ethercat, Modbus TCP, Devicenet, Ethernet IP et CANopen. Une version de barrettes à 32 connexions, grâce à un système à baïonnette serait également déjà en préparation…