Pour Zimmer, la pince du futur communique sous IO-LINK

La nouvelle pince électrique GeH6000iL à longue course de Zimmer, intègre un dispositif de contrôle avancé aCm (advanced Control module) qui s’appuie sur le protocole io-Link pour communiquer avec le système de commande. Le groupe veut ainsi proposer une plateforme de contrôle flexible, adaptée aux nouveaux défis qui s’imposent aux industriels.


La gamme GEH6000IL est constituée de pinces à deux mors parallèles à grande course qui vise à optimiser le rapport entre la force de préhension, la masse de l’ensemble et son encombrement. Cette famille d’équipements aisément ajustables, existe en deux déclinaisons.

La série 60 supporte une force de préhension réglable entre 70 N et 1 250 N et une course positionnable pour chaque mâchoire de préhension qui va jusqu’à 40 mm pour le modèle GEH6040IL et 60 mm pour le modèle GEH6060IL. Notons que pour un poids de seulement 790 g, ce dernier développe jusqu’à 1 250 N. La série 61 supporte une force de préhension réglable de 100 N à 1 900 N et deux variations de moyeu ajustable jusqu’à 40 mm pour la pince GEH6140IL et 80 mm pour le modèle GEH6180IL. Pilotés par des moteurs à courant continu sans balais quasiment insensibles à l’usure, les mâchoires ont une précision de répétition de seulement 0,05 mm.

Ces produits ont été pensés pour faciliter leur mise en service et leur configuration de manière dynamique. Disposant d’un système de commande intégré, les pinces de la gamme GEH6000IL ne nécessitent plus de passer par un contrôleur externe, ce qui entre autres, élimine le besoin d’installer des câbles spéciaux coûteux. Via leur module de contrôle interne, les pinces peuvent être connectées au système de commande et à l’alimentation en utilisant un seul câble. Surtout, elles offrent à l’utilisateur, des profils de conduite préprogrammés qui peuvent être ajustés aux exigences individuelles de l’application de préhension.

Un système intégré de mesure de position absolue permet d’éviter d’accomplir une course de référence lors du démarrage du système ou après un arrêt d’urgence. De plus, la force de préhension maximale peut être atteinte après un déplacement inférieur à 1 mm. Enfin, les capteurs externes ne sont plus nécessaires pour identifier des positions ou des pièces, par exemple.

Cette nouvelle gamme de préhenseurs supporte également de nouvelles fonctionnalités comme le diagnostic avancé et la maintenance prédictive. La fiabilité de l’ensemble de l’application d’automatisation est ainsi grandement améliorée, chacun de ces équipements étant capable d’assurer de l’ordre de 5 millions de cycles sans maintenance.

une communication simplifiée grâce à Io-LINK

Grâce à la capacité de la pince à communiquer via IO-Link, l’utilisateur a la possibilité de configurer la surveillance de la préhension et de l’état de fonctionnement à l’aide d’une tablette ou d’un smartphone via l’application Zimmer.

S’agissant de déploiements opérés sur le plateau opérationnel, IO-Link offre plusieurs avantages puisqu’il peut connecter des capteurs et des actionneurs à n’importe quel système de contrôle, indépendamment de l’architecture de bus de terrain précédemment utilisée. En plus des signaux de configuration et de commande envoyés aux capteurs et aux actionneurs, IO-Link peut remonter des données depuis ces équipements vers le système de contrôle avec des temps de cycle de seulement quelques millisecondes.

Entrées manuellement ou renseignées via un couplage, les données de réglage peuvent être sauvegardées dans un équipement central couplé au maître IO-Link. Ce procédé assure une disponibilité maximale de l’installation puisque les données de réglage peuvent être transmises rapidement et avec précision aux nouveaux périphériques. En cas de panne, il suffit de remplacer l’équipement défectueux par un modèle équivalent pour que ce dernier soit automatiquement reconfiguré sans pertes de temps inutiles.