Jautomatise N°117

Jautomatise N°117

L’INTERNET DES OBJETS DANS LA SPHÈRE INDUSTRIELLE

Au moment même où la société bascule massivement dans l’ère de l’interconnexion numérique, la transformation digitale du monde industriel est un phénomène majeur. Les entreprises manufacturières, qui représentent les deux tiers du PIB mondial, y sont largement confrontées. Constructeurs automobiles, aéronautiques et ferroviaires, fabricants d’appareils domestiques, d’équipements lourds ou technologiques, laboratoires pharmaceutiques, producteurs de matières premières… tous font face actuellement à des vagues successives, couplées de révolutions

STÄUBLI ROBOTICS, MADE IN FRANCE ET FIER DE L’ÊTRE

A l’aube du 20e siècle, Herman Stäubli, créateur en 1882 de l’entreprise qui porte encore son nom, décida de s’installer à Faverges en Haute-Savoie avec sa famille et d’y ouvrir une usine. C’est ainsi qu’a débuté une aventure qui fait que la France accueille aujourd’hui l’un des premiers constructeurs mondiaux de robots industriels.

SÉCURISER LES BASES DE DONNÉES INDUSTRIELLES

Les données d’une entreprise font partie de sa richesse au même titre que sa trésorerie, ses brevets et ses éventuels titres de propriétés. S’agissant des bases de données industrielles dont on découvre à peine, l’intérêt dans l’amélioration des processus automatisés, des mesures de protection sont à mettre en place sans attendre.

BALAYAGE LINÉAIRE, LA VISION INDUSTRIELLE À TRÈS HAUTE PERFORMANCE

Spécialement prisées dans les applications qui requièrent une haute vitesse d’acquisition, les caméras à balayage linéaire génèrent des images numériques ligne par ligne avec la capacité de créer jusqu’à 70 000 lignes par seconde sur une largeur qui peut compter de l’ordre de 16 000 pixels. Différentes technologies permettent d’accroître la qualité des images et même de percevoir l’invisible.

TIME-SENSITIVE NETWORKING, L’IEEE STANDARDISE LE TEMPS RÉEL

La communication en réseau est l’un des piliers de la quatrième révolution industrielle. Mais, à la différence de ce qui se passe dans l’informatique de gestion, la transmission des informations de pilotage et de contrôle de la production se déroule sous la contrainte du temps réel. Avec TSN, l’IEEE veut universaliser l’évolution d’Ethernet dans cette direction.

QUAND PEUT-ON PARLER DE TEMPS RÉEL ?

Les systèmes temps réel se distinguent par la prise en compte de limites temporelles dont le respect est aussi important que la précision du résultat attendu des calculs réalisés. De tels systèmes sont largement utilisés dans l’industrie pour le contrôle de processus, la sûreté des installations et partout où la réactivité impose des contraintes de délais non négociables.

IDS LANCE LA VISION INDUSTRIELLE SUR MESURE

Pour l’heure, les smartphones sont les équipements les plus emblématiques de l’internet des objets. A partir d’une plateforme matérielle figée, ils peuvent remplir une kyrielle de fonctions en passant d’une application à une autre en un tournemain. Spécialiste de la vision industrielle, l’allemand IDS s’inspire de ce modèle pour créer une nouvelle génération de capteurs et de caméras.

MESURER DÉPLACEMENTS, DISTANCES ET POSITIONS PAR TRIANGULATION

Micro-Epsilon propose avec l’optoNCDT 1750, un capteur à triangulation laser pour réaliser avec rapidité, des mesures dans les applications industrielles. Tant les composants qui le constituent que les algorithmes qu’il exploite, lui permettent de délivrer une haute précision avec une grande dynamique.

DES CAPTEURS DE FORCE POUR LES BRAS UNIVERSAL ROBOTS

Spécialisée dans les capteursde force, la société hongroise OptoForce lance de nouvelles solutions destinées aux robots collaboratifs du danois Universal Robots. La seule amélioration du logiciel apporte un large éventail de nouvelles fonctions aux capteurs.

CISCO LANCE UN RÉSEAU DE CONNEXION IIOT

Cisco a récemment annoncé que le service d’accès Cisco Jasper Control Center for NB-IoT est désormais disponible partout dans le monde. Les services NB-IoT seront d’abord commercialisés par les partenaires opérateurs présents en Australie, en Chine et à Singapour… avant de partir à la conquête du reste du monde.

UN PRÉHENSEUR CERTIFIÉ POUR LES APPLICATIONS COLLABORATIVES

La robotique collaborative gagne progressivement ses lettres de noblesse, autant sur le plan technique que dans les esprits. En Allemagne, les équipements peuvent désormais être approuvés par l’administration chargée de couvrir les accidents du travail et les maladies professionnelles. Schunk a ainsi pu faire certifier des pinces à visées collaboratives.

PANORAMA, UNE PLATEFORME DE CONTRÔLE TOURNÉE VERS L’AVENIR

Editeur de la plateforme de supervision et d’acquisition de données Panorama, Codra propose une solution Scada modulaire et extensible, dédiée à la conception d’applications de pilotage et de contrôle de l’équipement industriel, de la ligne de production ou encore de l’usine elle-même.

UNIVERSAL ROBOTS AFFICHE UNE SANTÉ INSOLENTE

L’augmentation de la demande en bras robotisés collaboratifs ergonomiques, dépourvus de cage de protection et à prix abordable, a fait bondir le chiffre d’affaires d’Universal Robots à environ 151 millions d’euros en 2017, soit une hausse de 72 % par rapport à l’année précédente. De quoi susciter bien des jalousies.

LES BREVETS CONDUISENT-ILS AU SUCCÈS ÉCONOMIQUE ?

Une étude menée par France Brevets compare les politiques de propriété intellectuelle mises en place par les entreprises françaises et allemandes. Championnes à l’export, Les PME allemandes déposent deux fois plus de brevets que leurs homologues françaises.

La cybersécurité... un château de silicium

Avec Meltdown et Spectre, Intel, l’incontesté spécialiste mondial du microprocesseur a largement contribué à réduire presque à néant la sécurité des données confiées aux systèmes informatiques les plus courants, existant à l’heure actuelle. La globalisation connaît ici, son premier accident industriel pouvant affecter jusqu’à la sécurité des Etats.

LE MARCHÉ DES RÉSEAUX INDUSTRIELS EN 2018 VU PAR HMS

classiques en termes de nouveaux noeuds installés dans le secteur de l’automatisation industrielle. EtherNet/IP est désormais le réseau le plus installé avec 15 % de nouveaux noeuds, suivi de Profinet et Profibus, tous deux à 12 %. Les technologies sans fil progressent également avec 6 % de part de marché.


HMS Industrial Networks présente son analyse annuelle du marché des réseaux industriels, qui met l’accent sur les nouveaux noeuds d’automatisation industrielle installés dans le monde.

CHRONIQUES TERRE-À-TERRIENNES

Certains n’hésitent pas à balancer dans la nature, leurs détritus par la fenêtre ouverte de leur voiture. Elon Musk lui, n’hésite pas à balancer sa bagnole dans l’espace… rien que ça. Au reste, il aurait tord de s’en priver puisque le coup de com’ a fonctionné à merveille avec consécration suprême, la minute de célébrité planétaire en mondovision sur CBS, CNN et consorts.

Dans les bureaux de la R&D, les ingénieurs se mobilisent déjà sur les robots de demain. C’est le domaine très convoité de la rob

Au moment même où la société bascule massivement dans l’ère de l’interconnexion numérique, la transformation digitale du monde industriel est un phénomène majeur. Les entreprises manufacturières, qui représentent les deux tiers du PIB mondial, y sont largement confrontées. Constructeurs automobiles, aéronautiques et ferroviaires, fabricants d’appareils domestiques, d’équipements lourds ou technologiques, laboratoires pharmaceutiques, producteurs de matières premières… tous font face actuellement à des vagues successives, couplées de révolutions

STÄUBLI ROBOTICS, MADE IN FRANCE ET FIER DE L’ÊTRE

A l’aube du 20e siècle, Herman Stäubli, créateur en 1882 de l’entreprise qui porte encore son nom, décida de s’installer à Faverges en Haute-Savoie avec sa famille et d’y ouvrir une usine. C’est ainsi qu’a débuté une aventure qui fait que la France accueille aujourd’hui l’un des premiers constructeurs mondiaux de robots industriels.

SÉCURISER LES BASES DE DONNÉES INDUSTRIELLES

Les données d’une entreprise font partie de sa richesse au même titre que sa trésorerie, ses brevets et ses éventuels titres de propriétés. S’agissant des bases de données industrielles dont on découvre à peine, l’intérêt dans l’amélioration des processus automatisés, des mesures de protection sont à mettre en place sans attendre.

TIME-SENSITIVE NETWORKING, L’IEEE STANDARDISE LE TEMPS RÉEL

La communication en réseau est l’un des piliers de la quatrième révolution industrielle. Mais, à la différence de ce qui se passe dans l’informatique de gestion, la transmission des informations de pilotage et de contrôle de la production se déroule sous la contrainte du temps réel. Avec TSN, l’IEEE veut universaliser l’évolution d’Ethernet dans cette direction.

QUAND PEUT-ON PARLER DE TEMPS RÉEL ?

Les systèmes temps réel se distinguent par la prise en compte de limites temporelles dont le respect est aussi important que la précision du résultat attendu des calculs réalisés. De tels systèmes sont largement utilisés dans l’industrie pour le contrôle de processus, la sûreté des installations et partout où la réactivité impose des contraintes de délais non négociables.

IDS LANCE LA VISION INDUSTRIELLE SUR MESURE

Pour l’heure, les smartphones sont les équipements les plus emblématiques de l’internet des objets. A partir d’une plateforme matérielle figée, ils peuvent remplir une kyrielle de fonctions en passant d’une application à une autre en un tournemain. Spécialiste de la vision industrielle, l’allemand IDS s’inspire de ce modèle pour créer une nouvelle génération de capteurs et de caméras.

MESURER DÉPLACEMENTS, DISTANCES ET POSITIONS PAR TRIANGULATION

Micro-Epsilon propose avec l’optoNCDT 1750, un capteur à triangulation laser pour réaliser avec rapidité, des mesures dans les applications industrielles. Tant les composants qui le constituent que les algorithmes qu’il exploite, lui permettent de délivrer une haute précision avec une grande dynamique.

DES CAPTEURS DE FORCE POUR LES BRAS UNIVERSAL ROBOTS

Spécialisée dans les capteurs de force, la société hongroise OptoForce lance de nouvelles solutions destinées aux robots collaboratifs du danois Universal Robots. La seule amélioration du logiciel apporte un large éventail de nouvelles fonctions aux capteurs.

CISCO LANCE UN RÉSEAU DE CONNEXION IIOT

Cisco a récemment annoncé que le service d’accès Cisco Jasper Control Center for NB-IoT est désormais disponible partout dans le monde. Les services NB-IoT seront d’abord commercialisés par les partenaires opérateurs présents en Australie, en Chine et à Singapour… avant de partir à la conquête du reste du monde.

UN PRÉHENSEUR CERTIFIÉ POUR LES APPLICATIONS COLLABORATIVES

La robotique collaborative gagne progressivement ses lettres de noblesse, autant sur le plan technique que dans les esprits. En Allemagne, les équipements peuvent désormais être approuvés par l’administration chargée de couvrir les accidents du travail et les maladies professionnelles. Schunk a ainsi pu faire certifier des pinces à visées collaboratives.

PANORAMA, UNE PLATEFORME DE CONTRÔLE TOURNÉE VERS L’AVENIR

Editeur de la plateforme de supervision et d’acquisition de données Panorama, Codra propose une solution Scada modulaire et extensible, dédiée à la conception d’applications de pilotage et de contrôle de l’équipement industriel, de la ligne de production ou encore de l’usine elle-même.

UNIVERSAL ROBOTS AFFICHE UNE SANTÉ INSOLENTE

L’augmentation de la demande en bras robotisés collaboratifs ergonomiques, dépourvus de cage de protection et à prix abordable, a fait bondir le chiffre d’affaires d’Universal Robots à environ 151 millions d’euros en 2017, soit une hausse de 72 % par rapport à l’année précédente. De quoi susciter bien des jalousies.

LES BREVETS CONDUISENT-ILS AU SUCCÈS ÉCONOMIQUE ?

Une étude menée par France Brevets compare les politiques de propriété intellectuelle mises en place par les entreprises françaises et allemandes. Championnes à l’export, Les PME allemandes déposent deux fois plus de brevets que leurs homologues françaises.

Syndiquer le contenu