Réseaux

IO-LINK, un protocole communicant pour les objets industriels

L’un des piliers de la 4e révolution industrielle repose sur les capteurs et les actionneurs sélectionnables et configurables au travers du réseau industriel. Protocole normalisé par la commission électrotechnique internationale (ceI), IO-Link permet une communication point-à-point robuste et une agilité technique habituellement absente des bus de terrain.

IFM diversifie son portefeuille d’équipements IO-LINK

Résolument engagé dans le développement de ce standard de communication normalisé, iFm electronic lance aussi des équipements et des logiciels de gestion d’infrastructure que des périphériques.

G&D propose des solutions KVM pour les salles de contrôle

Le groupe allemand G&D, a présenté une gamme de solutions KVM spécialement conçues pour des applications industrielles de stations ou de salles de contrôle. Elles permettent le contrôle à distance des ordinateurs industriels en temps réel, sans latence et surtout, sans pertes d’image.

Pour Zimmer, la pince du futur communique sous IO-LINK

La nouvelle pince électrique GeH6000iL à longue course de Zimmer, intègre un dispositif de contrôle avancé aCm (advanced Control module) qui s’appuie sur le protocole io-Link pour communiquer avec le système de commande. Le groupe veut ainsi proposer une plateforme de contrôle flexible, adaptée aux nouveaux défis qui s’imposent aux industriels.

Les passerelles radio en phase avec l’Industrie 4.0
Comparées aux bus de terrain et aux ethernet industriels câblés, les communications sans fil ne représentent qu’une part extrêmement faible des réseaux industriels. Pourtant, certaines entreprises utilisent les liaisons sans fil pour étendre la portée de leur réseau et ouvrir leurs installations à de nouveaux usages. Quelques grandes orientations se dessinent…

 

Alsens,un réseau sans fil à longue portée pour l’industrie 4.0
entreprise grenobloise, idosens cultive les objets connectés autant du côté grand public que sur le versant professionnel. la technologie qu’emploie cette société qui s’est alliée à Altran, est emblématique des solutions qui préfigurent l’Internet des objets dans sa version industrielle.

 

L’IIoT propulse l’automatisation dans l’Industrie 4.0
parler d’Internet dans le monde de l’automatisation, c’est comme évoquer le diable dans un synode ecclésiastique. L’Industrie 4.0 provoque pourtant le rapprochement des objets connectés propres au monde industriel avec les ressources numériques globalisées… autant se préparer dès aujourd’hui, à en tirer parti.

Industrie 2017 : cybersécurité, personne n’est à l’abri
Le réseau industriel reliant les automates, les machines et les équipements de production est de plus en plus fréquemment connecté avec le réseau informatique général de l’entreprise. Or, ce dernier est lui-même toujours relié au monde extérieur c’est- à-dire, à Internet. Les systèmes industriels sont donc exposés à un nombre grandissant de risques et de menaces extérieures.

 

TSN et OPC UA, le couplé gagnant des réseaux industriels
les réseaux industriels se sont construits au gré de développements « propriétaire » qui ont donné naissance à plusieurs standards de fait qui sont pour l’essentiel irréconciliables sur le terrain. de la même manière qu’Ethernet a permis d’unifier les ressources partagées au niveau it, un standard doit impérativement émerger pour rendre l’industrie 4.0 interopérable. point de vue !
Les réseaux LPWAN vont monter en puissance

Selon Cisco Jasper, société spécialisée dans l’IoT appartenant au géant américain de l’interconnexion des réseaux, 2017 sera l’année de l’adoption des communications de faible puissance à longues distances par les entreprises de nombreux secteurs de l’industrie… entraînant des retombées économiques multiples.

Ethernet TSN et OPC UA au coeur du réseau industriel de demain

Plusieurs entreprises parmi lesquelles figurent, quelques un des principaux fournisseurs de système d’automatisation, s’engagent dans la promotion d’un standard de communication machine-to-machine reposant sur la future norme Ethernet TSN et sur OPC UA de l’Internet industriel des objets (IIoT) au contrôleur.

OPC UA, l’Esperanto des machines

Les différentes déclinaisons d’Ethernet utilisées dans l’industrie s’étendent sur les quatre premières couches du modèle OSI. Le déploiement de solutions qui couvrent les besoins en matière de pilotage des robots, de commande des machines, de suivi de la production, de contrôle de l’avancement des batchs, etc., impose que les applications interagissent entre elles.

La cybersécurité des réseaux TSN

Le Time Sensitive Networking introduit la notion de temps-réel dans l’Ethernet standard. Sans entraîner une profonde révision technologique, la sécurité des réseaux TSN nécessite de tenir compte du déterminisme qui régit l’acheminement des données. René Hummen et Oliver Kleineberg de la société Belden nous apportent leur expertise sur ce point.

Les solutions techniques pour un Ethernet temps réel

Parmi les dizaines de déclinaisons de bus de terrain et de réseaux adaptés aux exigences des installations industrielles, quatre solutions se sont imposées au fil du temps : Ethernet/IP, Ethercat, Profinet et Powerlink. Loin de reposer sur des technologies figées, ces solutions continuent d’évoluer pour améliorer la réactivité des installations.

L’avenir de l’automatisation passe par l’Ethernet industriel

A la différence d’un réseau informatique dédié à la gestion et à la création d’informations, un réseau industriel doit répondre à des normes de qualité de service, de sécurité et de sûreté des installations. Ces obligations imposent de travailler en temps réel ce qui conduit à l’apparition de plusieurs protocoles concurrents d’Ethernet industriel.

Welcome… to the real World

Les automates pilotent tous les processus en s’appuyant sur des réseaux qui reposent sur différentes déclinaisons d’Ethernet. Cette technologie reconnue pour sa fiabilité et son évolutivité, est le passage obligé qui demain, conduira l’usine connectée vers l’IIoT et le cloud.

Automatica 2016, une édition sous le signe de la robotique

Pour la cuvée 2016, les organisateurs du salon Automatica avaient mis l’accent sur la robotique collaborative et les services associés sans refuser le débat autour de la place de l’homme dans l’usine du futur que l’on appelle parfois Workplace 4.0. Pari réussi !

Smart Industrie 2016

Du 6 au 9 décembre prochain, au Parc des Expositions de Villepinte, se déroulera le grand rendez-vous destiné à regrouper tous les acteurs directement impliqués dans la révolution technologique qui porte le renouveau de l’industrie française et qui se déroulera sous une bannière commune dénommée « Convergence Industrie du Futur ».

Adlink prêt pour le cloud industriel

Le système CSA-7200 pour montage en rack 2U est le premier équipement de réseau proposé par Adlink qui intègre une architecture modulaire suffisamment flexible pour permettre l’exploitation d’applications industrielles dans le cloud.


Fournisseur d'interfaces et de modules de communication pour les applications industrielles connectées, Adlink vient de lancer une solution de connexion en réseau offrant une large variété d'options d'entrées-sorties.

Une passerelle Profinet pour l’Ethernet temps-réel

La nouvelle passerelle netTAP 151 proposée par Hilscher permet de réaliser l’interconnexion entre un automate disposant d’une interface Profinet et tout type d’équipement communiquant sur un autre réseau Ethernet industriel.

DigitalPlace publie un livre blanc de l'IoT

La commission Innovation du cluster du numérique DigitalPlace publie le « Panorama de l'Internet des Objets », première édition du livre blanc donnant un état des lieux du marché de l'IoT. Ce document a été présenté à l'Innovation IT Day en juin dernier lors d'une table ronde qui lui était entièrement dédiée.

Sensorik 4.0 : les détecteurs industriels à l'heure de l'IoT

L'IoT ouvre des possibilités de mise en réseau pour les détecteurs situés à une distance importante. Leurs signaux peuvent être transmis avec précision au bon moment pour exploiter les informations qu’ils contiennent de manière optimale.


Précieuse source d'informations, les détecteurs peuvent être utilisés à d'autres fins que celle habituellement visées dans les machines et dans les usines, notamment pour optimiser les processus et préserver les ressources.

L’École des Métiers de l'Énergie Paul-Louis Merlin rejoint l’Association KNX

Rattachée à l'entreprise Schneider Electric, l’École des Métiers de l'Énergie Paul-Louis Merlin forme des techniciens supérieurs spécialistes du domaine de la gestion de l’énergie et des automatismes du bâtiment. Elle va en plus devenir un centre de formation KNX agréé, afin d'accompagner ses étudiants vers la certification correspondante.

Le futur standard de réseaux déterministes au banc d’essai

Bosch Rexroth, Cisco, Intel, Kuka, National Instruments, Schneider Electric et TTTech collaborent au sein de l'Industrial Internet Consortium pour mettre au point un banc d'essai dédié au Time Sensitive Networking (TSN). Il s’agit d’aboutir à une infrastructure de réseau capable de supporter les évolutions de l'IoT.

Des connecteurs, des câbles et des réseaux…

Le paysage de la connectique industrielle a considérablement évolué ces dernières années pour accompagner la pénétration de plus en plus importante d’Ethernet sur le terrain de la production. En effet, les connecteurs sont les relais incontournables entre les câbles transportant des données et les appareils qui les délivrent ou les enregistrent.

ICS Cybervision sécurise les réseaux industriels

Depuis que les systèmes de commande industriels sont la cible d’attaques informatiques, les entreprises doivent apprendre à se protéger de cette nouvelle forme de cybercriminalité. La start-up française Sentryo propose à cette fin, une solution alliant matériels, logiciels et veille technologique.

 

CFIA 2015 : les automatismes font recette

La dix-neuvième édition du carrefour des fournisseurs de l’industrie agroalimentaire a fermé ses portes le 12 mars sur un nouveau succès. Et si ce salon est avant tout un salon de contacts et de recherche de solutions concrètes, certains exposants lui avaient réservé des nouveautés.

 

Quatre questions à Rombaut Keta, Directeur général de Beckhoff Automation France

La filiale hexagonale du spécialiste de l’automatisation sur base PC fête ses 10 ans d’activité. Son dirigeant revient sur une décennie de progression constante et d’innovations technologiques et dessine l’avenir du groupe et de l’entité française pour les années à venir.

Trois questions à Hans Peter Kurzweil, Directeur général de Wago Contact France

Alors que Wago Contact France a enregistré de bons résultats en 2014, le patron de la filiale française de l’entreprise familiale allemande revient sur ses derniers aménagements et ses développements futurs.

 

Comment se porte Wago Contact ?

Ewon vous connecte à tout

Le Cosy 131, la dernière génération de routeur du Belge peut être équipé du LAN, du Wifi et de la 3G.

 

Syndiquer le contenu