Non classé

BELDEN ACCROÎT LA PUISSANCE DES COMMUTATEURS OCTOPUS POE

Pour accompagner l’accroissement
des besoins en puissance liés
au développement de l’Internet
industriel des objets, Belden
vient d’augmenter à 120 Watts, la
puissance délivrée par chacun des
ports de ses commutateurs Octopus
24 et Octopus 34, compatibles avec
la norme Power over Ethernet.

Spécialiste de la transmission des signaux pour les applications industrielles, Belden développe de nombreux commutateurs
Ethernet supportant les difficiles conditions qui
règnent dans les usines. Ainsi, les boîtiers des
commutateurs Hirschmann Octopus 24 et
Octopus 34 qui sont équipés connecteurs M12,
reçoivent une certification IP65 ou IP67 qui
garantissent leur haut niveau de protection
contre les poussières, l’eau et les vibrations dans
des environnement où la température peut
évoluer entre -40°C et 70°C.

Selon les configurations qui peuvent être
adaptées dans une large mesure, ces
équipements peuvent comporter de 16 à 24
ports commutés au standard Gigabit Ethernet
(1 Gbit/s), chacun capable de délivrer une
alimentation conforme au standard Power over
Ethernet (PoE) avec une puissance de 120 Watts,
soit deux fois celle supportée par les
équipements conformes aux spécifications PoE+
(norme IEEE 802,11at). Cette caractéristique leur
confère donc, théoriquement un niveau de
puissance équivalent au standard 4PPoE dont le
cadre normatif est en cours de finalisation.

Rappelons qu’une puissance de 120 W en sortie à
la sortie d’un port Gigabit Ethernet, permet
disposer d’environ 95 à 110 W après atténuation,
au niveau de l’équipement situé en bout de ligne.

Cette puissance excède largement les besoins
de périphériques tels que les caméras
industrielles, habituellement alimentés au moyen
de liaisons PoE+. Elle permet donc d’alimenter
des équipements nettement plus gourmands en
énergie tels que des automates ou même, des
PC industriels, des systèmes d’acquisition de
données, voire même certains actionneurs
associés à des moteurs brushless.

A l’occasion de cette annonce, Rolf-Dieter
Sommer, chef de produit chez Belden a d’ailleurs
tenu à apporter quelques précisions : « même si
certains périphériques réseau, tels que les
caméras IP, consomment moins d’énergie que
quelques années auparavant, le nombre de
périphériques connectés sur un réseau
augmente rapidement en raison de l’Internet
industriels des objets. Cela signifie que les
ingénieurs chargés de l’automatisation de la
production industrielle ont besoin de plus de
puissance pour répondre à la demande
croissante du réseau. Nous avons étendu le
niveau de puissance total des commutateurs
sans remettre en cause la robustesse de nos
équipements et la fiabilité de leur connectivité
spécialement étudiée pour résister aux
environnements difficiles. »

Pour sa part, Sick fabrique depuis des années des
capteurs pour l’industrie 4.0, des solutions de
vision industrielle, des systèmes d’identification
automatique, en passant par les smart sensors et
les dispositifs de sécurité.

Ces articles peuvent vous intéresser :

Laisser un commentaire

* En utilisant ce formulaire, vous acceptez le stockage et le traitement de vos données par ce site.