Non classé

EDF choisit les Nanopral pour sécuriser les opérations de maintenance

Nanopral, conçue par UXP, vient d’être retenue par EDF dans le cadre de son système de sécurisation des opérations de maintenance lors des arrêts de tranche dans les Bâtiments Réacteurs nucléaires (BR). Les automates NanOpral sont notamment intégrés aux déprimogènes et aux balises utilisées par EDF sur son parc.
Dans le cadre des opérations de maintenance effectuées lors des arrêts de tranche nucléaire, EDF a mis en place des moyens de sécurisation du fonctionnement des déprimogènes (matériels de mise en dépression) utilisés sur son parc comme, par exemple, des fonctions de redémarrage automatique, de report d’alarmes ou de test de bon fonctionnement à distance. Les Nanopral sont intégrés à ces déprimogènes et assurent leur surveillance. Des Nanopral sont également intégrés aux balises de surveillance radiologique chargées de mesurer la qualité de l’air environnant.
Les Nanopral sont reliés à un superviseur via une interface de communication filaire ou sans fil. Ce système de supervision, situé à l’extérieur du BR hors zone contrôlée, supervise le matériel de surveillance radiologique global du BR, en cours de déploiement sur le parc EDF. Il permet de visualiser les états fonctionnels des déprimogènes et des balises de surveillance radiologique. Il permet également de suivre les niveaux d’ambiance radioactive à proximité des chantiers ou au niveau des déprimogènes, tels que l’activité volumique des aérosols, iode ou gaz de l’air prélevé ou le débit de dose dû à l’activité cumulée sur les médias filtrants.

Ces articles peuvent vous intéresser :

Laisser un commentaire

* En utilisant ce formulaire, vous acceptez le stockage et le traitement de vos données par ce site.