Capteur-Actionneur

Kistler Correvit sFii, un CApteur… de Course

La compétition automobile ne requiert pas que
des compétences techniques et un certain sens
de l’abnégation pour le pilote et son équipe.
Pour sanctionner ses résultats, il lui faut aussi
s’appuyer sur des capteurs de vitesse capables
de discerner les différences les plus infimes…
une nouvelle piste d’inspiration pour les
industriels.

Alors que la plupart des conducteurs redoutent de se faire flasher, il en est d’autres qui ne demandent qu’à faire exploser les compteurs. C’est précisément l’exercice auquel s’est
récemment livré le pilote professionnel allemand Lance David Arnold
qui a tenté de briser le record du monde de vitesse à l’intérieur d’un
bâtiment, une performance reconnue par le Livre Guinness des
records.

Depuis 2013, la vitesse à dépasser est de 140 km/h ; un record détenu
par le pilote finlandais Mikko Hirvonen qui l’a décroché aux
commandes d’un kart de cross.

La tentative de record de cette année a eu lieu dans les halls 14 à 16 du
Parc des Expositions de la ville de Hanovre située en Basse-Saxe. Etant
reliés entre eux, ces halls offrent une distance en ligne droite d’environ
416 mètres. La voiture de course électrique a atteint sa vitesse
maximale – à savoir 133 km/h seulement – après 310 mètres, sans
pouvoir décrocher le titre convoité. Atteindre de telles vitesses sur
une piste qui mesure à peine plus de 400 mètres est évidemment un
challenge, mais c’est surtout la nature des sols qui a posé problème. En
effet, ceux des halls du parc des Expositions sont constitués de
plaques de béton juxtaposées qui se révèlent plus glissantes qu’un revêtement routier, limitant donc l’effort de traction et compliquant le
freinage. Lors de l’ultime tentative, le conducteur a commencé à
décélérer après avoir parcouru 310 mètres, ce qui ne lui a laissé que 106
mètres pour stopper son bolide sans ABS.

La vitesse de cette tentative de record a été mesuré en utilisant un
capteur Kistler Correvit SFII.

Une précision au millième de seconde

Dans toute tentative de record du monde reposant sur la vitesse, un
seul millième de seconde peut faire la différence entre le succès ou
l’échec. Il est donc primordial de s’appuyer sur des données précises en
ce domaine. Société spécialisée dans la mesure de très haute précision
depuis un demi-siècle, Kistler est un sérieux partenaire pour les
équipes étudiantes de course automobile tel que le groupe
eMotorsports de la ville de Cologne qui vient de tenter sa chance à
Hanovre.

Des capteurs Correvit ont été utilisés dans d’autres tentatives
couronnées de succès. Ce fut le cas en 2016 pour le record mondial
Guinness de l’accélération la plus rapide entre 0 et 100 km/h. Départ
arrêté donc, le véhicule électrique conçu par l’Academic Motorsports
Association Zurich (AMZ) a été capable d’atteindre la vitesse de
100 km/h en seulement 1,513 seconde.

Le capteur Correvit SFII est notamment utilisé dans les courses
automobiles en raison de sa compacité et de sa légèreté. La Formule 1
et d’autres courses comme le Deutsche Tourenwagen Masters (DTM)
utilisent ce capteur optique sans contact pour des mesures de vitesse
et de distance à haute précision et sans décalage. Le capteur Correvit
détermine en permanence la vitesse réelle du véhicule, ce qui donne
des résultats beaucoup plus précis que ceux mesurés à l’aide d’une
barrière photoélectrique.

jauto113p6actussocieteskistler

Ces articles peuvent vous intéresser :

Laisser un commentaire

* En utilisant ce formulaire, vous acceptez le stockage et le traitement de vos données par ce site.