Informatique-Industrielle

L’arrivée des WLC

Après son rachat finalisé par Elutions, Wizcon annonce la commercialisation du WLC. Un concept d’automate programmable sans fil destiné à s’implanter chez les clients pour gérer au plus près les informations.
Le monde de la supervision s’organise. Parallèlement au rachat de Citect par le groupe Schneider, c’est la branche Wizcon d’Axeda qui a été cédée à Elutions, un groupe américain qui, bien que figurant dans les 500 premières du classement de la revue Fortune, reste totalement inconnu en France, et en Europe.
Ce rachat représente pour Wizcon un retour à la case départ. Dix huit ans après le lancement de la société Wizcon, du nom du logiciel de supervision, la firme aura intégrée PC Soft, puis eMation avant sa reprise par Axeda. L’aventure au sein d’Axeda n’aura duré que quelques années, après des investissements importants pour développer et commercialiser la technologie DRM (qui continue son bonhomme de chemin hors de chez Axeda) la partie supervision a été vendue en Janvier dernier.
A peine les aspects juridiques totalement réglés, le nouveau groupe annonce ses premières évolutions. L’un des atouts de ce rachat, c’est l’intégration de Wizcon dans Elutions qui complète son offre, mais en profite également pour améliorer son implantation et sa diffusion sur le territoire européen. Elutions n’étant pas un fond d’investissements dont l’objectif serait uniquement la rentabilité à court terme, ce rachat se traduit par une intégration dans le catalogue existant avec le développement d’une nouvelle offre issue de la fusion des deux compétences.
L’ensemble Elutions + Wizcon va représenter 65 millions d’Euros de chiffre d’affaires, Wizcon contribuant à hauteur de 5 millions d’euros. Ce dernier est bien implanté en Europe et notamment en France dans des secteurs aussi variés que l’industrie, la GTB/GTC, l’eau, l’énergie ou les infrastructures.
A l’inverse Elutions est présent aux USA avec une spécialité forte dans le domaine des solutions sans fil d’automatisation, avec notamment une gamme de modems. Mais la société s’est surtout faite une place dans les solutions de gestion destinées au secteur de la consommation d’énergie ou de la surveillance et du contrôle des machines ou processus automatisé. On retrouve ses modems sans fil dans les camions ou les ambulances sillonnant les routes américaines avec une solution logicielle de gestion de flotte ou encore dans les projets d’économie énergétique avec la gestion de la consommation.
Le logiciel AEM permet, par exemple, à des fournisseurs d’énergie de collecter des données sur la consommation énergétique, de surveiller les compteurs et de piloter les applications de contrôle de la consommation, afin notamment d’automatiser les relevés de compteur. Les données sont collectées dans la base de données AEM puis communiquées au client à l’aide d’un logiciel web pour client léger implanté chez l’utilisateur, l’une des voies de commercialisation privilégiée restant la vente sur abonnement.
Un rachat déjà effectif
Ce rachat n’a pas tardé à porter ses fruits, c’est ainsi qu’AquaAmerica vient d’acheter une solution d’économie d’énergie à Elutions, intégrant le tout nouveau module Wizcon, et cela sous forme d’abonnement s’étalant entre 29 et 49 dollars par mois et par site, durant cinq ans. Avec un total de 449 sites, le retour sur investissement de l’achat de Wizcon par Elutions ne devait pas tarder. Et la réciprocité existe, de premiers contacts sont déjà pris en Europe pour développer la commercialisation des modems Wifi et des solutions.
Un premier produit vient également de voir le jour, le WLC. Un concept d’automate programmable sans fil, dont la partie matérielle a été conçue par les Américains, et les fonctions logicielles par le centre de développement de Lyon, qui d’ailleurs a été pilote du projet.
Ce WLC est destiné à venir s’implanter chez les clients pour gérer au plus près les modems, mais également pour transmettre au niveau central les informations en provenance du terrain. Un produit, qui contrairement à la concurrence, propose en natif une inclusion de WizPLC, le module automate intégré (SoftLogic) de Wizcon qui permet de créer des fonctions de supervision personnalisées. Toutes les fonctions, telles que l’accès à un écran, l’activation ou la désactivation d’une alarme ou le déclenchement de l’envoi d’un message vocal à un utilisateur particulier, peuvent être appelées et exécutées à partir des scripts. Il prend en charge les cinq langages de programmation de la norme IEC 61131. Ce WLC va permettre à Wizcon de sortir de la vente pure et simple de superviseurs, mais beaucoup plus se diriger vers une offre de solutions à base de supervision et de communication avec ou sans fil.
De son côté, l’offre logiciel de supervision continue d’évoluer avec l’annonce récente d’une version 9.2, du lancement d’un importateur de variables dans le bâtiment annoncé avec Wago, mais aussi d’un import automatique de plans Autocad.

j48p37

Ces articles peuvent vous intéresser :

Laisser un commentaire

* En utilisant ce formulaire, vous acceptez le stockage et le traitement de vos données par ce site.