Capteur-Actionneur

Omron décline 2 500 versions des détecteurs E2E Next

Omron annonce la commercialisation d’exactement 2 512
versions de ses détecteurs de proximité à trois fils sous courant continu, de
la série E2E Next qui offrent les distances de détection les plus longues à ce
jour, ainsi que des fonctionnalités d’Internet des objets. Ces détecteurs
permettent notamment de réduire les risques d’arrêts brusques des installations.

Sur les sites de production, les arrêts imprévus constituent
un problème majeur qui conduit les industriels à faire intervenir des
techniciens de maintenance pour réparer les pannes. C’est ici que peuvent
intervenir de nouvelles applications des appareils intelligents, ainsi que de
l’IIoT pour non seulement, maintenir les installations mais également,
améliorer la productivité.

Jusque récemment, les détecteurs de proximité couvraient de
courtes distances de détection, ce qui n’est pas sans risques. Ainsi, les
vibrations pouvaient entraîner un déplacement sensible du boîtier du détecteur
ou mettre sa partie active en contact direct avec l’objet à détecter. Ces
incidents peuvent représenter jusqu’à 20 % des arrêts de production.

Les détecteurs de proximité de la série E2E Next à trois
fils sont équipés de circuits hybrides conçus par Omron pour assurer des distances
de détection au moins deux fois plus longues qu’avec les modèles précédents, divisant
les risques d’arrêts de production par trois. Les distances entre le corps du
détecteur et les objets à détecter sont surveillées en permanence et les
utilisateurs sont avertis via la liaison IO-Link si elles deviennent trop
grandes ou trop petites. Ils peuvent ainsi identifier les signes avant-coureurs
d’arrêts soudains de l’installation, ce qui permet d’intervenir avant qu’un
incident se produise.

Les technologies Thermal Distance Control 2 et Prox3 des
circuits hybrides permettent d’obtenir des capacités de détection stables en
mesurant avec précision les caractéristiques de chaque détecteur dans de
nombreuses conditions de température. L’algorithme polynomial exploité par Omron
calcule les valeurs de correction qui sont alors reportées dans le circuit
hybride Prox3 du détecteur. La liaison IO-Link permet aux utilisateurs de
connaître en temps réel l’état de plusieurs détecteurs afin d’identifier
rapidement la source et la nature des défaillances.

Ces articles peuvent vous intéresser :

Laisser un commentaire

* En utilisant ce formulaire, vous acceptez le stockage et le traitement de vos données par ce site.